jeudi 26 novembre 2020
Accueil / Finances / Fin du Franc CFA : 500 économistes plaident pour la souveraineté monétaire de l’Afrique

Fin du Franc CFA : 500 économistes plaident pour la souveraineté monétaire de l’Afrique

Fin du Franc CFA : 500 économistes plaident pour la souveraineté monétaire de l’Afrique

La souveraineté monétaire des pays africains avec notamment la fin du Franc CFA est au cœur d’une lettre ouverte publiée samedi 05 septembre 2020 par 500 économistes. Une solution qui devrait permettre aux Etats africains de résister aux effets néfastes de la crise sanitaire du coronavirus.

 

Des voix s’élèvent à travers le monde pour demander la souveraineté monétaire des Etats africains. Dans une lettre ouverte traduite dans 47 langues (y compris africaines) et rendue publique samedi 05 septembre 2020, 500 économistes et universitaires ont souhaité l’indépendance monétaire des Etats africains. Une souveraineté monétaire qui devrait permettre à ces pays de mieux résister aux chocs économiques liés à la pandémie du Coronavirus.

« Il est temps que l’Afrique aille de l’avant et aspire à un avenir meilleur dans lequel tous ses habitants pourront s’épanouir et réaliser leur plein potentiel. Cet avenir est à portée de main, et il commence par la reconquête par l’Afrique de sa souveraineté économique et monétaire », écrivent les signataires de la lettre citée par le média Deutsch Weller.

Cette lettre ouverte intervient dans un contexte marqué depuis quelques années par le combat des panafricanistes contre l’esclavage monétaire notamment celui du Franc CFA. Les 500 économistes et universitaires affirment que le moment est venu pour les Etats africains d’« élaborer un plan stratégique axé sur la reconquête de leur souveraineté économique et monétaire, alimentaire et une politique industrielle ».

« Si l’Afrique a été épargnée, sur le volet sanitaire, des pires effets de la pandémie COVID-19, l’arrêt économique qui s’en est suivi a mis en évidence ses carences économiques et ses vulnérabilités structurelles. Étant un continent riche en ressources, l’Afrique a la capacité d’offrir une qualité de vie décente à tous ses habitants », ont-ils fait remarquer.

Les signataires de cette lettre ouverte sont entre autres des universitaires et des économistes de renommée mondiale dont le Sénégalais, N’dongo Samba Sylla, Fadhel Kaboub (économiste, Denison University, USA), Maha Ben Gadha (économiste, Tunis), Kai Koddenbrock (économiste politique, Goethe University, Francfort) et Ines Mahmood (politiste, Tunis), Stéphanie Kelton (ex économiste en chef de Bernie Sanders), Prabhat Patnaik (Inde), Mme Radhika Desai (Canada), Mme Ilène Grabel (USA) James Galbraith (USA), Steve Keen (économiste australien, connu pour avoir prédit dans ses travaux la crise financière de 2007-2008).

banouto

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut