lundi 21 septembre 2020
Accueil / Finances / Fin du franc FCFA : Une annonce déjà au goût de la controverse

Fin du franc FCFA : Une annonce déjà au goût de la controverse

Fin du franc FCFA : Une annonce déjà au goût de la controverse
Crédit photo RFI

Le Président français Emmanuel Macron lors de son séjour en terre ivoirienne a assisté à l’annonce de l’abandon du FCFA au profit de la nouvelle monnaie l’Eco par son homologue ivoirien Alassane Dramane Ouattara le samedi 21 Décembre 2019.

Des propos du président Ouattara : « par un accord avec les autres chefs d’État de l’UEMOA, nous avons décidé de faire une réforme du franc CFA avec les trois changements majeurs suivants : tout d’abord, le changement du nom de la monnaie du franc CFA à l’éco. Deuxièmement l’arrêt de la centralisation de 50% de nos réserves de change au Trésor et la fermeture du compte d’opération. Troisièmement le retrait des représentants de la France de tous les organes de décision et de gestion de l’UEMOA. »

Cependant aussitôt annoncée, que cette déclaration jugée historique par une certaine opinion sème déjà la controverse. L’une des figures majeures des pourfendeurs du franc CFA, Kako Nubukpo ancien ministre togolais chargé de la Prospective et de l’Évaluation des politiques publiques et co-directeur de l’ouvrage « Sortir l’Afrique de la servitude monétaire : À qui profite le francs CFA », apprécie sur son compte twitter. « Le moment historique que nous vivons aujourd’hui faits écho à notre engagement pour le changement ! le Passage du FCFA l’Eco est une merveilleuse nouvelle pour l’avenir des pays qui l’utilisent. »

Madame Nestorine Sangaré, ancien ministre de la Femme du Burkina Faso et active sur les sujets en lien avec l’économie, fustige. « Je veux comprendre ce qui se passe dans cette histoire de passage du CFA à l’Eco ou EC. Il me semble que quelque chose ne va pas dans la communication sur le sujet. A quel titre ADO (Alassane Dramane Ouattara) peut-il faire une telle annonce sans la présence des autres chefs d’Etats de l’UEMOA comme si la décision revenait à lui et Macron seulement ? Pendant que les autres présidents réunis à Abuja parlent d’un changement du CFA en EC qui concernent les 15 pays de la CEDEAO, ADO parle de CFA à l’Eco pour les 8 pays de l’UEMOA, et en fait l’annonce lors d’une rencontre bilatérale Côte d’Ivoire-France. »

Il n’est pas exclu qu’il y ait des querelles de leadership entre dirigeants de la sous régions sur la gestion du dossier car les enjeux ne sont pas les mêmes pour chaque pays souligne-t-elle.

Monsieur Lionel Zinsou, économiste franco-béninois et ancien Premier Ministre du Bénin rassure que cette étape soit sans risque. Pour l’instant il n’y a pas plus de risque qu’il y en avait avec le FCFA. Les populations concernées par ce changement ne doivent pas s’inquiéter selon lui à propos de leur épargne car le processus est graduel. C’est une plateforme ouverte et c’est le début de quelque chose. L’Eco va garder la valeur du FCFA.

Cette annonce s’est faite au moment où se tenait la 56e session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO le 21 décembre 2019 à Abuja au Nigéria.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut