Accueil / Finances / Finalement, le Nigéria restera dans le panier indiciel de référence MSCI Frontier Market 100

Finalement, le Nigéria restera dans le panier indiciel de référence MSCI Frontier Market 100

Finalement, le Nigéria restera dans le panier indiciel de référence MSCI Frontier Market 100

La nouvelle est d’une grande importance pour le Nigeria Stock Exchange, le marché financier nigérian. En effet, le 7 avril dernier, Morgan Stanley Capital International qui avait déjà retiré de son panier de référence les titres obligataires souverains de la première économie d’Afrique, avait annoncé qu’il n’était pas impossible qu’il retire aussi les actifs boursiers du pays de son MSCI Frontier Market 100. Une position qui se justifiait par le risque de baisse de liquidités que présente la politique monétaire des autorités nigérianes.

Finalement MSCI a annoncé, vendredi 29 avril, qu’elle n’effectuera aucun changement sur les sociétés cotées nigérianes incorporées dans son indice de référence MSCI Frontier Market 100 lors de sa prochaine révision intérimaire qui aura lieu au mois de mai prochain. Rappelons que cet indice regroupe et suit la progression des 100 premières capitalisations boursières des marchés financiers présentant de grandes opportunités de rendement, en même temps qu’un profil de risque tout aussi important.

La société de production des indices explique donc le revirement actuel par une évolution des sentiments exprimés par les investisseurs. Dans une note d’analyse publiée par Bloomberg Brief le 12 avril dernier, on apprenait que le Global x MSCI Nigeria l’unique fonds indiciel négocié en bourse et qui cible les entreprises du Nigeria Stock Exchange incorporées dans l’indice MSCI, affichait un rendement négatif de 15% et un désinvestissement de 4 millions $.

Mais les choses semblent bouger dans le sens positif depuis le début du mois d’avril. Le fonds indiciel affiche un rendement positif de 4,43%, tandis que l’indice MSCI All Nigeria a gagné 2,2% sur la même période et affiche désormais 820,2 points, contre son plus bas de l’année (726,8 points) atteint le 19 janvier 2016. MSCI fait toutefois savoir que des changements importants dans les données actuelles induiront une révision de sa position.

Il est difficile de savoir combien de temps le Nigéria pourra encore rester dans l’indice de référence MSCI. Le gouvernement nigérian entre l’inflation et la stabilité monétaire a déjà fait son choix et ne souhaite pas entendre parler de dévaluer le naira. « Cela n’a pas aidé à lutter contre la pauvreté et créer des emplois dans le passé », a justifié le président Muhamadu Buhari.

On note, par ailleurs, que l’indice MSCI Nigeria est constitué à 39,17% de banques. Même si ces dernières subissent des vents contraires suite à la monté des créances douteuses, elles restent dans l’ensemble l’investissement le plus rentable du marché financier nigérian. Un changement dans la profitabilité de ces banques, pourrait provoquer un repli des capitaux étrangers.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut