Accueil / Auto & Transports / FINANCEMENT DE L’ÉCOSYSTÈME AUTOMOBILE : SG MAROC SIGNE AVEC L’AMICA

FINANCEMENT DE L’ÉCOSYSTÈME AUTOMOBILE : SG MAROC SIGNE AVEC L’AMICA

FINANCEMENT DE L’ÉCOSYSTÈME AUTOMOBILE : SG MAROC SIGNE AVEC L’AMICA

Une convention de financement des écosystèmes automobiles a été signée par le ministère de l’Industrie, Société Générale Maroc et l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA) pour accompagner le développement de la filière.

Le Salon de la sous-traitance automobile de Tanger a été l’occasion de s’intéresser au financement du développement de l’écosystème automobile. Considéré comme l’un des principaux facteurs déterminant le succès ou l’échec de la montée en gamme de la filière, le financement de ces divers investissements se doit de répondre aux besoins d’une stratégie globale qui fera du Maroc un acteur incontournable, aux niveaux régional et mondial, dans le secteur.

C’est pour atteindre cet objectif qu’en marge du salon, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, a signé une convention de partenariat pour le financement de l’écosystème automobile avec Khalid Chami, président du directoire de Société Générale Maroc et Hakim Abdelmoumen, président de l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA). «Notre ambition à travers la signature de cette convention est de permettre au secteur automobile de poursuivre la dynamique exceptionnelle dont il fait montre, à travers des offres de financement adaptées aux acteurs des écosystèmes automobiles», a expliqué Moulay Hafid El Alamy.

Pour SG Maroc, il s’agit d’accompagner la filière automobile sur toute la chaîne de valeur des services financiers et bancaires dédiés aux entreprises. Dans le détail, cela concerne des offres de financement sous forme de crédits de fonctionnement, de crédits d’investissement, de crédits DEV Industrie, de financements en devises, de leasing, de factoring, de locations longue durée de véhicules, de solutions de cash management mais aussi d’offres dédiées aux salariés des entreprises de la filière automobile.

Khalid Chami a précisé qu’ «avec la signature de cette convention, nous confirmons notre volonté de nous inscrire pleinement dans la dynamique d’accompagnement de la filière automobile au Maroc. C’est un secteur que nous connaissons bien, auprès duquel nous sommes déjà très proches, mobilisés depuis plusieurs années aux côtés des grands constructeurs comme des entreprises qui gravitent autour de l’écosystème». La filière automobile marocaine n’a de cesse d’attirer les investissements et d’intéresser les grands groupes mondiaux. Une accélération qui concerne également les sous-traitants PME qui ont besoin d’outils financiers spécifiques adaptés. C’est désormais chose faite.

Mehdi MOUTTALIB
leseco.ma

Aller en haut