Accueil / Développement / Financement extérieur – Obligation de résultats pour Madagascar

Financement extérieur – Obligation de résultats pour Madagascar

Financement extérieur – Obligation de résultats pour Madagascar

Les bailleurs de fonds sont vigilants quant aux financements qu’ils accordent. Lors de la réunion de printemps qui s’est tenue à Washington du 12 au 21 avril, les hauts responsables du Fonds Monétaire Interna­tional et de la Banque Mondiale ont confirmé leur soutien à Madagascar mais ils recherchent de plus en plus de résultats.
Pour le cas de la Banque Mondiale, il a été dit, lors des rencontres, que le tiers du crédit alloué sera présenté sous forme d’aide budgétaire et l’octroi du tiers de financement se fera sur base d’un nouveau instrument utilisé par la Banque Mondiale dénommé « Programm for Result ». Le principe est basé sur le déblocage de fonds
suivant les résultats présentés. Actuellement, un diagnostic pays est en cours. Par la suite, un document sur la stratégie du pays sera élaboré conjointement avec le gouverne­ment malgache et la Banque Mondiale.
Le déblocage du financement de la Banque Mon­diale se fera après le passage du dossier Madagascar auprès du Conseil d’Admi­nistration de la banque.

Matrice de suivi

Lors de la tenue d’une réunion entre le ministre de l’Économie et de la planification, le général Herilanto Raveloharison avec l’administrateur de la Banque Mondiale en charge du dossier Madagascar, Mohamed Sikieh Kayad, ce dernier a confirmé la volonté de la Banque Mondiale d’apporter son appui à Madagascar et ce, dans les meilleurs délais, notamment au niveau des dégâts causés par les catastrophes naturelles. La SFI (Société Financière Internationale) souhaite s’impliquer d’avantage dans le domaine de l’énergie tant au niveau de la Jirama qu’au niveau du développement des énergies renouvelables dont l’énergie solaire. En ce qui concerne la relation avec le Fonds Monétaire Inter­national, une matrice de suivi a été élaborée par le gouvernement malgache afin de faciliter le suivi des activités à mener dans le cadre de la FEC.
Il a été convenu qu’une mission sera très prochainement dans nos murs pour discuter des dernières modalités sur le mémorandum avant le passage du dossier Madagascar au niveau du Conseil d’Administration du FMI. Selon les informations émanant du ministère des Finances et du budget, c’est après seulement que le déblocage de la « Facilité Elargie de Crédit » sera effectif. La rencontre avec la JICA a permis de confirmer le financement du port de Toamasina par le gouvernement japonais. Le vice-président de la JICA a notamment souligné que le pilier de coopération entre le Japon et Madagascar est « l’infrastructure ». D’autres domaines seront touchés par la coopération entre le Japon et Madagascar à savoir l’agriculture et l’éducation. Une visite du vice-ministre japonais en charge de l’Industrie est prévue incessamment.

lexpressmada.com

Aller en haut