Accueil / Finances / Finances Publiques Afrique Francophone : Les Institutions Supérieures de Contrôle se…

Finances Publiques Afrique Francophone : Les Institutions Supérieures de Contrôle se…

Finances Publiques Afrique Francophone : Les Institutions Supérieures de Contrôle se…

Finances Publiques Afrique Francophone : Les Institutions Supérieures de Contrôle se concertent

Les Institutions supérieures de contrôle des finances publiques (Isc) ne communiquent pas ou pas assez. Celles-ci n’ont pas généralement de relations avec les parties prenantes de la société. C’est un tel contexte qui a réuni plus de 100 représentants des Institutions de vérification, des Organisations de la société civile et des médias réfléchissant aux meilleures stratégies de collaboration a-t-on appris de source médiatique. L’atelier de formation et d’échanges pour définir les stratégies communes des 23 États membres du Conseil régional de formation des Institutions supérieures de contrôle des finances publiques d’Afrique francophone subsaharienne (Crefiaf), s’est tenu à Yaoundé au Cameroun les 29 et 30 mars 2016.

Il a été donc question d’améliorer le professionnalisme et la qualité des travaux de vérification des Institutions supérieures de contrôle des Finances publiques, membres du Crefiaf. Cela constituera, à cet effet, une solution au problème de déficit de compétences professionnelles auxquels font face les Institution Supérieure de contrôle de la sous-région Crefiaf. Cet atelier est la deuxième composante d’une série de 4 composantes : le Développement des outils de vérification et des compétences en audit financier (1); Développement de la stratégie de communication des Institutions Supérieures de Contrôle du Crefiaf avec leurs parties prenantes externes (2); Développement institutionnel du Secrétariat du Crefiaf (3); et Audit du projet (4).

Selon les organisateurs, les standards internationaux recommandent en effet aux Institutions supérieures de contrôle des finances publiques, afin de pouvoir impacter sur la vie des citoyens: de se positionner comme organisations modèles, d’assurer par leur contrôle la transparence et la reddition des comptes, mais aussi et surtout, de faire preuve de pertinence à l’égard de leurs parties prenantes externes.

A noter que le président de la Cour des Comptes du Tchad, Souleyman Haggar Tahir assure la présidence du Crefiaf.

Balguissa sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Aller en haut