Accueil / Développement / Fitch dégrade la perspective de la note souveraine du Kenya de stable à négative

Fitch dégrade la perspective de la note souveraine du Kenya de stable à négative

Fitch dégrade la perspective de la note souveraine du Kenya de stable à négative

L’agence de notation Fitch Ratings a annoncé, dans un communiqué publié le 17 juillet, avoir dégradé la perspective de la note souveraine Kenya («B+/ BB-») de stable à négative en raison de la détérioration des finances publiques, de la hausse de la dette et de l’explosion du déficit courant.

« La dégradation de la perspective de la note du Kenya s’explique essentiellement par la détérioration des finances publiques, en raison d’une collecte des revenus faible, de dépenses d’infrastructures croissantes et de dépenses courantes élevées », a précisé Fitch dans son communiqué. Le Trésor public a en effet annoncé un déficit budgétaire de 8,2% du PIB pour l’exercice fiscal qui s’est achevé en juin 2015, contre une estimation de 6,4% prévu par le budget de l’Etat adopté en juin 2014.

Le budget adopté en juin 2015 prévoit, par ailleurs, un creusement du déficit budgétaire à 8,7% du PIB durant l’exercice fiscal 2015-2016.

Fitch s’attend dans ce cadre à ce que l’endettement domestique augmente pour s’établir à 3,4% du PIB contre 2,9% seulement actuellement. La dette publique devrait quant à elle atteindre 53,2% du PIB contre 42,4% en 2013 et 36,9% en 2008.

L’agence de notation londonienne prévoit, par ailleurs, un creusement du déficit du compte courant à 9,9% du PIB en 2015 et 9,7% en 2016, contre 7, 6% en 2014, en raison de la stagnation des exportations et de la hausse de la facture des importations.

agenceecofin.com

Aller en haut