Accueil / Finances / Focus sur le rand sud-africain après la volatilité des derniers mois

Focus sur le rand sud-africain après la volatilité des derniers mois

Focus sur le rand sud-africain après la volatilité des derniers mois

Le rand sud-africain a abandonné une bonne partie de ses solides gains enregistrés en début d’année. Cette devise émergente avait pour rappel bondit de près de 10% sur le seul mois de janvier, avant de se replier à la mi-avril.

Une progression qui était à mettre sur le compte de la politique monétaire ultra-accommodante de la BCE, moins favorable à l’euro. Depuis lors, la devise européenne a pu compter sur de meilleurs indicateurs économiques pour redresser la tête, même si le dossier grec est venu rebattre les cartes ces dernières semaines.

Du côté de l’Afrique du Sud, les autorités se sont félicitées de la décision de Fitch d’avoir confirmé la note souveraine du pays à « BBB ». Le rating était sous la menace d’un abaissement d’un cran depuis mars dernier. Quelques jours après l’annonce de Fitch, Standard & Poor’s affirmait à son tour la note « BBB- » (perspective stable) accordée à Pretoria.

Approvisionnement en électricité

Les deux agences s’inquiètent cependant des pannes d’électricité qui freinent l’économie. C’est le cas également du FMI qui a récemment fait part de son pessimisme pour les perspectives de croissance de l’Afrique du Sud.

Le fonds monétaire international prévoit désormais une progression de 2% du PIB sud-africain pour la période 2015-2016. Fitch table sur +2,1% cette année et +2,3% l’année prochaine. L’agence se risque même à +3% en 2017, en partant de l’hypothèse d’une amélioration des problèmes d’approvisionnement énergétique.

Mais l’électricité n’est pas le seul risque qui pèse sur l’économie. Fitch Ratings cite par exemple les discussions salariales à venir dans le secteur minier (or et charbon), d’éventuelles grèves ou encore l’échec des autorités à réduire les déficits ou à stabiliser la dette.

Rendement annuel de 8,25%

Dans ce contexte, le marché exige une prime de risque importante pour se positionner sur le rand. Pour ne citer qu’un exemple, l’obligation Landwirtschaftliche Rentenbank 2022 offre actuellement un rendement de 8,25%.

L’emprunt de cette institution bancaire allemande dédiée au développement de l’agriculture est disponible au pair à 100% du nominal. Il est noté « AAA » chez Standard & Poor’s, le meilleur rating possible, ce qui réduit au maximum le risque lié à l’émetteur. La coupure de négociation est de 5.000 rands pour une taille émise d’un milliard.

Sources

S.Africa’s rand pares losses after S&P affirms BBB- rating (Reuters)

Fitch affirms SA’s sovereign credit ratings (BusinessDay Live)

Le FMI pessimiste sur les perspectives de croissance de l’économie sud-africaine (CRI Online)

oblis.be

Aller en haut