dimanche 08 décembre 2019
Accueil / Développement / Fondation Entreprenarium : 5 ans au service de l’entreprenariat féminin

Fondation Entreprenarium : 5 ans au service de l’entreprenariat féminin

Fondation Entreprenarium : 5 ans au service de l’entreprenariat féminin

Le Global Gender Summit tenu du 25 au 27 novembre à Kigali a servi de plate-forme à la Fondation Entreprenarium de réunir 3000 femmes qu’elle accompagne depuis sa création, il y a cinq ans. La journée du mercredi 27 novembre 2019, présidée par la Fondation, a été marquée par un panel sous le thème : «Mécanismes de financement et assistance technique aux femmes entrepreneurs en Afrique», des masters class et un cocktail.

La journée a débuté par un panel présidé par les représentants des institutions financières notamment, la banque africaine de Développement (BAD), Africa Guarantee Fund (AGF), Enabel, Agence belge de Développement.

A l’occasion, les entrepreneures africaines ont appelé les institutions financières à leur accorder des prêts à taux réduits pour le financement de leurs projets. Des préoccupations qui ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. Au terme du sommet, cinq banques africaines (UBA BANK, Attijariwafa bank, le Fonds africain de garantie (AGF), The Bank of Industry Ecobank) se sont engagées à garantir les prêts des femmes entrepreneures en s’associant au programme AFAWA de la Banque africaine de Développement (BAD).

Après le panel en matinée, les entrepreneures ont passé la mi-journée au sein des masters class sous le thème «préparation à l’investissement». Ces sessions animées par deux encadreurs repartis en deux groupes (les francophones et les anglophones) ont permis aux femmes de poser toutes les questions nécessaires en matière de financement, et d’obtenir des réponses, ainsi que des orientations.

Au terme de la cette journée, quelques femmes entrepreneures accompagnées et assistées par Entreprenarium ces dernières années ont rendu témoignage de l’expérience vécu au sein de la Fondation. Leur intervention a tourné essentiellement autour du financement de leurs projets. Pour ces femmes évoluant dans divers secteurs, Entreprenarium représente une lueur d’espoir, la voix des sans voix auprès des décideurs et des institutions.

Honorine Ollo, entrepreneure dans le secteur de l’aviation en Côte d’Ivoire, explique ainsi son expérience avec Entreprenarium: «c’est suite à un concours lancé sur les réseaux sociaux que j’ai été présélectionnée par Entreprenarium par rapport à mon projet sur l’aviation. Après la formation, j’ai été contactée par l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire où j’ai suivi une autre formation sur le leadership et le mentorat. Cette expérience m’a vraiment boostée, parce que Entreprenarium m’a donné une visibilité au plan national et international».

L’histoire d’Anta Sarr Sine, Directrice Kélou Voyages, Présidente de l’association Épaule Contre Épaule/Shoulder to Shoulder au Sénégal est tout aussi captivante: «j’ai connu Entreprenarium à Dakar, à travers une amie, d’où ma présence au Global Gender Summit. J’étais agent de banque pendant 21 ans. A travers mon expérience, je me suis rendu compte que les femmes ont beaucoup d’atouts, pour créer leurs propres entreprises et voler de leurs propres ailes si elles sont bien encadrées. Je fais partie de la cohorte 2019 de la Fondation Entreprenarium, j’y suis pour être encadrée, formée et accéder au financement. »

Yakharé SOUMARE, représentantede la microfinance “Djikké”en Mauritanie, n’en dit pas moins: « Entreprenarium me booste en terme de confiance en soi et c’est une lueur d’espoir dans la mesure où hier je ne savais pas à qui m’adresser dans mon combat (la recherche de financement pour les projets des femmes de notre association). Aujourd’hui, avec Entreprenarium, c’est désormais possible, ensemble nous allons y arriver.»

Quant à Leyinda Yekegni BOUANGA, Directrice de la société d’aménagement et d’entretien d’espaces vert au Gabon, elle témoigne, elle, aussi du potentiel de la femme africaine quand elle reçoit l’encadrement nécessaire: «J’ai assisté à une formation en 2018 organisée par Entreprenarium au Gabon et j’ai été retenue. Entreprenarium m’a beaucoup apporté, parce que ce genre d’initiative au Gabon, il n’y en a pratiquement pas. Avec la Fondation Entreprenarium, je découvre, je m’informe et j’apprends. Aujourd’hui je souhaiterai au-delà de l’encadrement, accéder au financement de mon projet».

Pour la circonstance, le Fondation Entreprenarium a offert un cocktail de remerciement. Plusieurs ministres en charge de la femme et des questions sur le genre de plusieurs pays africains,  ainsi que des personnalités distinguées, ont pris part à la célébration.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut