mercredi 23 octobre 2019
Accueil / Auto & Transports / FORD VA GÉRER L’AFRIQUE SUBSAHARIENNE DEPUIS SON BUREAU RÉGIONAL DU MAROC

FORD VA GÉRER L’AFRIQUE SUBSAHARIENNE DEPUIS SON BUREAU RÉGIONAL DU MAROC

FORD VA GÉRER L’AFRIQUE SUBSAHARIENNE DEPUIS SON BUREAU RÉGIONAL DU MAROC

Ouvert au Maroc en 2015, le bureau régional de Ford en Afrique du Nord se voit offrir un périmètre plus étendu dans le déploiement de la stratégie de la marque sur le continent en intégrant désormais les marchés de l’Afrique subsaharienne.

À l’image même du slogan de Ford «Go further» (traduisez «aller plus loin»), le bureau implanté au Maroc par la marque à l’Ovale bleu en 2015 pour superviser ses opérations en Afrique du Nord va de l’avant et se voit confier une mission plus étendue qu’auparavant. Outre le commerce, le marketing, la communication, les opérations d’achat de composants, ce siège régional basé à Casablanca va désormais assurer cette même mission sur un nouveau périmètre, à savoir les pays d’Afrique subsaharienne. Au sein de cette équipe 100% marocaine, deux personnes sortent du lot.

Il s’agit d’Achraf El Boustani et de Hajar Dinar, respectivement directeur général et directrice communication de Ford Afrique du Nord. Le premier, quadragénaire, compte une expérience de 20 ans dont la première moitié effectuée dans le secteur aéronautique. La 2nde moitié le fait basculer dans l’automobile dès 2012, avant d’intégrer Ford (2015).

Pour sa part, Hajar affiche un parcours professionnel tout aussi riche avec pas moins de 15 années d’expérience passées en France et au Maroc dans les domaines de la communication, des relations publiques et des partenariats. «Achraf et Hajar assumeront tous les deux leurs rôles respectifs, avec effet immédiat, au siège régional de Ford à Casablanca», lit-on sur un communiqué du constructeur, qui ajoute que ce bureau régional «va maintenant jouer un rôle clé dans le déploiement de la stratégie de Ford pour les marchés de l’Afrique du Nord et de l’Afrique subsaharienne en collaborant avec 47 pays afin de soutenir au mieux l’activité et de générer une croissance rentable». Un nouveau challenge que ces deux profils vont devoir relever, le plus souvent à distance, avec tout ce que cela suppose comme difficultés découlant des spécificités de chaque marché (langue, pouvoir d’achat, tendance, concurrence…). Au Maroc, ils auront la lourde tâche d’aider le distributeur historique de Ford (Auto Hall) à retrouver sa place dans le top-5 des marques les plus vendues du royaume. Une mission difficile mais pas impossible.

leseco

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut