Accueil / Auto & Transports / Ford, Volvo et Mazda… Ces trois constructeurs qui snobent le Mondial de l’auto

Ford, Volvo et Mazda… Ces trois constructeurs qui snobent le Mondial de l’auto

Ford, Volvo et Mazda… Ces trois constructeurs qui snobent le Mondial de l’auto

Le Mondial de l’auto a-t-il encore la cote ? Trois constructeurs ont annoncé qu’ils ne viendraient pas au salon

En décembre Ford et Volvo annonçaient qu’ils ne seraient pas au Mondial de l’automobile de Paris, le 1er et 16 octobre prochain. En fin de semaine dernière, c’était au tour du japonais Mazda d’annoncer par communiqué de presse qu’il ne mettrait pas les pieds au salon, Porte de Versailles. « L’agenda des nouveautés produit Mazda ne coïncidant pas avec le prochain Mondial de l’Automobile de Paris, la marque a décidé de ne pas participer à l’édition 2016 du Salon parisien », a-t-elle annoncé.
Une histoire d’argent ?

Le salon serait-il devenu trop cher ? « C’est 175 euros du mètre carré, indique Laure Deverdun, porte-parole du Mondial. Mais ce n’est pas forcément très cher. Je pense que d’autres salons sont plus onéreux. De nombreuses marques sont tout de même là. Mazda, Ford et Volvo sont importantes, mais Jaguar, Porsche, Isuzu ou Mitsubishi vont augmenter la taille de leur stand. Tesla sera également plus présent. »

Chez Volvo (groupe Geely), la direction a fait le choix de se concentrer sur des salons plus « impactants » : Genève, Détroit, Shanghai et Pékin. « C’est un coût important, nous préférons redistribuer nos budgets sur le terrain. Nous avions déjà arrêté d’être présents à Francfort, analyse Marc Debord, le directeur de la communication de Volvo. Et puis à Paris, nous avons les grands constructeurs français qui ont une position dominante. C’est difficile de se faire une place. »
Première victime des constructeurs : le salon de Leipzig

Ford, Mazda et Volvo ne sont pas les seules, cette année, à bousculer leur présence sur les salons mondiaux. Mini a, par exemple, fait l’impasse sur Genève, Pékin et Détroit. En février, les organisateurs du salon de Leipzig en Allemagne, prévu en avril, annonçaient son annulation « faute de constructeurs ».

Le Mondial de l’auto de Paris reste un événement important pour l’industrie automobile. En 2014, le salon a attiré 1,2 million de visiteurs.

20minutes.fr

Aller en haut