Accueil / Finances / Forum Investir en Afrique : la Banque chinoise de développement continuera à soutenir l’économie africaine

Forum Investir en Afrique : la Banque chinoise de développement continuera à soutenir l’économie africaine

Forum Investir en Afrique : la Banque chinoise de développement continuera à soutenir l’économie africaine

La Banque chinoise de développement (BCD) va continuer à soutenir le développement économique de l’Afrique, a affirmé mardi à Dakar son directeur général Yongsheng Wang, lors de la cérémonie de clôture du 3ème forum Investir en Afrique.

Ce forum, initié par la Chine en partenariat avec la Banque mondiale, a rassemblé plus de 400 participants dont de nombreux chefs d’entreprise chinois et africains. Le thème de cette édition était “Accélérer le développement de l’Afrique par l’innovation”.
A la clôture de la rencontre, qui a été ouverte lundi par le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, les représentants chinois ont réaffirmé la volonté de la Chine d’aider l’Afrique à accroître son développement socio-économique.

La BCD, un des organisateurs de ce forum, a annoncé qu’elle “va continuer à soutenir le développement économique de l’Afrique”. “Donc, travaillons ensemble pour ouvrir une nouvelle page de notre coopération”, a déclaré son vice-président directeur général.
Selon lui, le continent africain possède le potentiel pour parvenir à une croissance “fructueuse et prospère” et “sera le nouveau moteur du développement économique du monde”.
Dans un “monde d’incertitudes”, la Chine et l’Afrique ont besoin de se soutenir mutuellement, “parce que nous sommes complémentaires”, a estimé M. Wang.

“Il est donc important de trouver un terrain d’entente pour améliorer davantage les intérêts que nous partageons”, a-t-il ajouté, suggérant de mettre en place “un mécanisme pour améliorer les progrès déjà enregistrés, pour une prospérité partagée, un développement commun”.
Cette idée a également été soutenue par le vice-ministre chinois des Finances, Shi Yaobin. Selon lui, les peuples chinois et africain font face aux mêmes défis et opportunités et il y a “beaucoup de terrains communs” qu’il faudrait explorer.

“Nous avons toujours apprécié l’amitié que nous avons avec l’Afrique. Nous considérons le continent comme un continent frère et nous sommes prêts à apporter toute assistance et soutien à l’Afrique. Et, nous espérons pouvoir atteindre le développement durable ensemble”, a-t-il assuré.
Ce forum Investir en Afrique a su asseoir, selon M. Shi, son “importance et son envergure”. Aussi a-t-il appelé les deux parties à collaborer, pour “développer l’économie et améliorer les conditions de vie de leur population respectives”.

Le vice-ministre chinois des Finances a souligné également que l’innovation est le “moteur de la croissance économique et du développement social. C’est une garantie d’un développement à long terme”.
Le forum a été aussi l’occasion pour les investisseurs chinois et africains de débattre des questions financières.

A cet égard, le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, a reconnu le retard de l’Afrique dans ce domaine. Mais, a-t-il ajouté, des efforts sont faits pour changer la donne, notamment avec les avancées dans la mise en œuvre des stratégies d’amélioration de l’inclusion financière, surtout avec le développement du mobile banking.

Dès lors, a-t-il estimé, la promotion de l’utilisation du numérique au niveau de l’enseignement fondamental (primaire et moyen) doit être “au cœur” des politiques publiques africaines.
De son côté, le directeur général et responsable en chef de l’administration de la Banque mondiale, Yang Shaolin, a souligné la nécessité de “libérer les secteurs les plus complexes afin d’ouvrir les voies concrètes du développement”.

Pour mieux fructifier les relations entre l’Afrique et la Chine, les initiateurs du forum se sont donnés rendez-vous pour la 4ème édition prévue en 2018 à Changsha, capitale de la province du Hunan en Chine.

Agence de presse Xinhua

Aller en haut