mardi 18 juin 2019
Accueil / Développement / France: Alexandre Keita, PDG d’Olheol Industries, plaide la cause du coton africain

France: Alexandre Keita, PDG d’Olheol Industries, plaide la cause du coton africain

France: Alexandre Keita, PDG d’Olheol Industries, plaide la cause du coton africain

Alexandre Keita, PDG d’Olheol Industries, animera une conférence économique restreinte sur le thème de la “Valorisation industrielle des filières coton en Côte d’Ivoire et Afrique de l’Ouest / Création de richesses et d’emplois”. L’événement se déroulera le Mercredi 29 mai 2019, de 9h30 à 11h15, au Sofitel Paris Arc de Triomphe.

Les filières agro-industrielles en Afrique présentent un potentiel de développement, de création de richesses et d’emplois très importants, de champions industriels sous- régionaux. Cette dynamique de croissance devrait être le cas des filières coton en Côte d’ivoire et en Afrique de l’Ouest, dont les créations de valeurs économiques et de gisements d’emplois peuvent avoir des impacts très positifs pour le Pays et ses territoires.

Mais les industries locales en Côte d’Ivoire évoluent dans un contexte de manque d’approvisionnement en matières premières, les graines de coton. Cette distorsion résulte du choix des égraineurs d’exporter à l’étranger 95% de la matière première à des prix de vente, paradoxalement équivalents aux prix de vente locaux, voire moins certaines années.

Et pourtant, l’arsenal juridique sectoriel, exige que les entreprises locales de transformation des graines et fibres de coton soient prioritairement approvisionnées. Olheol Industries, est une entreprise agro-industrielle basée à Bouaké en Côte d’Ivoire, issue de la reprise de l’ex-Trituraf anciennement filiale du Groupe Unilever en Septembre 2009. Elle a pour activité la trituration de graines oléagineuses, coton, soja, afin d’en extraire de l’huile alimentaire et des tourteaux destinés à l’alimentation animale.

Alexandre Keita, PDG d’Olheol Investissements, actionnaire majoritaire d’Olheol Industries, et ses partenaires, proposeront des solutions concrètes de restructuration des filières coton et plus généralement des filières agro-industrielles, de préservation et de pérennisation d’emplois.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut