Accueil / Développement / François Hollande veut booster l’investissement

François Hollande veut booster l’investissement

François Hollande veut booster l’investissement

François Hollande a renoué ce vendredi avec la défense de l’industrie qui a «un avenir en France». Le président a annoncé une série de mesures pour l’investissement en faveur des entreprises, notamment un «mécanisme fiscal exceptionnel» de soutien à l’investissement. Le chef de l’Etat était en visite aux Forges de Trie-Château (Oise), site qui a échappé à la faillite en 2008, repris par le groupe Lebronze alloys. Un «exemple de redressement et de vitalité», a-t-il souligné.

«Notre économie redémarre», mais «lentement»

François Hollande a déclaré que la France devrait avoir des «objectifs encore plus élevés» que la prévision officielle de 1% de croissance en 2015. «Notre économie redémarre (…) mais redémarre encore lentement: on parle de plus de 1% de croissance en 2015 mais enfin nous devrions avoir des objectifs encore plus élevés et pour créer de l’emploi il faut avoir plus de 1% de croissance», a-t-il déclaré.

«L’Etat va prendre ses responsabilités», a promis le président, qui a annoncé un mécanisme fiscal «exceptionnel» de soutien à l’investissement. «Toutes les entreprises qui décideront d’accélérer leurs projets, d’aller plus vite pour investir, se verront accorder un dispositif fiscal qui améliorera leur trésorerie et la rentabilité de l’opération», a-t-il déclaré devant les salariés et les dirigeants. Il a également annoncé que les assureurs avaient créé un fonds de 500 millions d’euros pour investir dans le capital des entreprises. «Ce fonds qui va représenter 500 millions d’euros, un demi-milliard, va être directement opérationnel dès le mois prochain», a-t-il assuré.

Les annonces présidentielles suivies d’un nouveau train de mesures économiques

Les prêts de développement des entreprises de la Banque publique d’investissement vont par ailleurs être portés à 8 milliards d’euros. En 2014, 1,7 milliard d’euros ont été débloqués dans ce cadre, a assuré bpifrance vendredi, en augmentation de 42% par rapport à 2013.

Les annonces présidentielles seront suivies mercredi d’un nouveau train de mesures économiques présenté par le Premier ministre, dans la foulée d’un Conseil des ministres et d’un séminaire gouvernemental «exceptionnels».

AFP/20minutes.fr

Aller en haut