samedi 20 juillet 2019
Accueil / International / FTSE 100 : Le Qatar voit des opportunités d’investissement post-Brexit

FTSE 100 : Le Qatar voit des opportunités d’investissement post-Brexit

FTSE 100 : Le Qatar voit des opportunités d’investissement post-Brexit

Le fonds souverain du Qatar (Qatar Investment Authority, QIA) voit des opportunités d’investissement en Grande-Bretagne après le Brexit et s’intéresse notamment aux secteurs des infrastructures, de la santé et de la technologie, a déclaré lundi son directeur général.
Si le QIA, dont les avoirs sont estimés à 335 milliards de dollars (308 milliards d’euros), a réalisé davantage d’investissements aux Etats-Unis et en Asie qu’en Europe ces dernières années, il reste l’un des principaux investisseurs du Golfe en Grande-Bretagne.

Le vote du 23 juin dernier en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a suscité beaucoup de questions sur l’avenir de la cinquième économie mondiale.

« Je suis toujours à l’affût, même après le Brexit, d’opportunités que le QIA pourrait saisir, » a déclaré Abdullah ben Mohammed ben Saoud al-Thani lors d’une conférence à Londres, deux jours avant que la Première ministre Theresa May ne déclenche officiellement la procédure du Brexit.

Interrogé sur les secteurs qui suscitent l’intérêt du Qatar, al-Thani a répondu : « Notre objectif maintenant est vraiment de nous concentrer sur les infrastructures et nous nous concentrerons également sur la santé et la technologies. »

Egalement invité de la conférence, le Premier ministre qatari Cheikh Abdullah ben Nasser ben Khalifa al-Thani a déclaré que le Qatar voulait investir cinq milliards de livres en Grande-Bretagne dans les cinq prochaines années.

Les fonds souverains et privés du Qatar, de l’Arabie saoudite, du Koweit et des Emirats arabes unis ont multiplié les acquisitions en Grande-Bretagne au cours de la dernière décennie, notamment dans l’immobilier à Londres.

Le Qatar possède dans la capitale le gratte-ciel Shard, des hôtels de luxe ainsi que le magasin Harrod’s et de nombreux biens dans le quartier financier de Canary Wharf.

Tom Finn
Kylie MacLellan,
Catherine Mallebay-Vacqueur

reuters

Aller en haut