Accueil / International / FTSE 100 : Le Qatar voit des opportunités d’investissement post-Brexit

FTSE 100 : Le Qatar voit des opportunités d’investissement post-Brexit

FTSE 100 : Le Qatar voit des opportunités d’investissement post-Brexit

Le fonds souverain du Qatar (Qatar Investment Authority, QIA) voit des opportunités d’investissement en Grande-Bretagne après le Brexit et s’intéresse notamment aux secteurs des infrastructures, de la santé et de la technologie, a déclaré lundi son directeur général.
Si le QIA, dont les avoirs sont estimés à 335 milliards de dollars (308 milliards d’euros), a réalisé davantage d’investissements aux Etats-Unis et en Asie qu’en Europe ces dernières années, il reste l’un des principaux investisseurs du Golfe en Grande-Bretagne.

Le vote du 23 juin dernier en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a suscité beaucoup de questions sur l’avenir de la cinquième économie mondiale.

“Je suis toujours à l’affût, même après le Brexit, d’opportunités que le QIA pourrait saisir,” a déclaré Abdullah ben Mohammed ben Saoud al-Thani lors d’une conférence à Londres, deux jours avant que la Première ministre Theresa May ne déclenche officiellement la procédure du Brexit.

Interrogé sur les secteurs qui suscitent l’intérêt du Qatar, al-Thani a répondu : “Notre objectif maintenant est vraiment de nous concentrer sur les infrastructures et nous nous concentrerons également sur la santé et la technologies.”

Egalement invité de la conférence, le Premier ministre qatari Cheikh Abdullah ben Nasser ben Khalifa al-Thani a déclaré que le Qatar voulait investir cinq milliards de livres en Grande-Bretagne dans les cinq prochaines années.

Les fonds souverains et privés du Qatar, de l’Arabie saoudite, du Koweit et des Emirats arabes unis ont multiplié les acquisitions en Grande-Bretagne au cours de la dernière décennie, notamment dans l’immobilier à Londres.

Le Qatar possède dans la capitale le gratte-ciel Shard, des hôtels de luxe ainsi que le magasin Harrod’s et de nombreux biens dans le quartier financier de Canary Wharf.

Tom Finn
Kylie MacLellan,
Catherine Mallebay-Vacqueur

reuters

Aller en haut