mercredi 02 décembre 2020
Accueil / Mines & Energies / GABON : Asonha Energie signe pour le barrage hydroélectrique de Kinguélé Aval (35 MW)

GABON : Asonha Energie signe pour le barrage hydroélectrique de Kinguélé Aval (35 MW)

GABON : Asonha Energie signe pour le barrage hydroélectrique de Kinguélé Aval (35 MW)

Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) et Meridiam ont signé un contrat clé en main avec Asonha Energie pour la construction du barrage et la centrale hydroélectrique Kinguélé Aval, dans la région de la Mbei, province de l’Estuaire au Gabon. L’installation qui disposera d’une capacité de 35 MW permettra d’injecter 205 GWh d’électricité dans le réseau national par an.

Toutes les conditions sont désormais réunies pour lancer le projet hydroélectrique de Kinguélé Aval, dans la région de la Mbei au Gabon. Asonha Energie a signé un contrat clé en main pour la construction du barrage, un an après la signature d’un partenariat public-privé (PPP) avec le gouvernement gabonais. Le projet est développé par le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) et Meridiam, une entreprise française spécialisée dans le développement, le financement et la gestion de projets d’infrastructures. Le consortium a mis en place l’entreprise ad hoc Asonha Energie pour développer le projet hydroélectrique de Kinguélé Aval.

Détenue à 60% par Meridiam, Asonha Energie s’engage donc, à assurer la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance de la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval qui disposera d’une capacité de 35 MW. La société assurera aussi la construction d’un réservoir, un bassin de tranquillisation et une sous-station.

Vers le lancement des travaux…

La société détenue à 40 % par le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) a choisi Sinohydro pour la réalisation des installations. La société de génie civil basée à Pékin (Chine) et spécialisée dans la construction de barrages hydroélectriques a été retenue au terme d’un appel d’offres international lancé en 2019.

À en croire Meridiam, les travaux de construction de la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval commenceront avant la fin de l’année 2020 pour s’achever en 2023. Une fois livrée, l’installation fournira environ 13 % des besoins en électricité de Libreville, soit 205 GWh par an. Asonha Energie vendra cette électricité à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (Seeg), en application d’un contrat d’achat d’électricité (CAE) signé pour une durée de 30 ans.

Le projet terminé contribuera également au remplacement de capacités thermiques existantes au Gabon ; permettant ainsi d’éviter les émissions de 150 000 tonnes d’émissions de CO2 par an.  Le FGIS et Meridiam prévoient d’investir 150 millions d’euros (près de 98,4 milliards de francs CFA) pour la mise en œuvre du projet hydroélectrique de Kinguélé Aval, en partenariat avec plusieurs institutions financières internationales.

afrik21

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut