Accueil / Finances / Gabon : la Caistab met les bouchées doubles en vue de la redynamisation de la filière café cacao

Gabon : la Caistab met les bouchées doubles en vue de la redynamisation de la filière café cacao

Gabon : la Caistab met les bouchées doubles en vue de la redynamisation de la filière café cacao

Le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Ismael Ondias Souna (photo), était en visite d’inspection, il y a quelques jours, dans les provinces de la Nyanga, la Ngounié, le Moyen Ogooué et l’Estuaire, afin de rencontrer le personnel et les agriculteurs de l’arrière-pays en vue de la redynamisation du secteur café cacao.

A la tête de la Caisse de stabilisation et de péréquation depuis octobre 2015, Ismael Ondias Souna fait feu de tout bois pour remettre la filière café-cacao sur les rails. Sa méthode porte sur la réforme et la redynamisation du secteur, à travers la relance de l’appareil productif au niveau des structures provinciales mais également, et un renforcement des capacités des ressources humaines, au centre du développement de cette culture.

« La filière café cacao ayant un rôle important à jouer dans l’économie gabonaise », a indiqué Ismael Ondias Souna lors de sa récente tournée à travers les provinces productrices de ces cultures de rente. Cette descente de terrain revêtait un caractère d’inventaire de l’existant, mais aussi de cadre d’échanges et de dialogue avec le personnel et les producteurs de l’arrière-pays.

Au terme de ces aspects, il a fixé le cap de la nouvelle politique agricole du gouvernement en la matière, et décliné l’essentiel des réformes initiées depuis son arrivée à la tête de la Caistab. Dans ce cadre, quelques pistes de solutions ont été proposées aux employés et aux producteurs. « Il faudrait que l’on mette les exploitants agricoles au centre du jeu car ils sont le maillon le plus important de la filière café cacao. Si leur travail n’est pas respecté, ils abandonneront et par la suite la filière disparaitra, ce qui serait, bien entendu, une perte majeure pour le pays. », a-t-il conclu.

Pour une meilleure efficacité dans l’accomplissement de leurs tâches quotidiennes, du matériel de bureau et des véhicules de terrain ont été octroyés par le Directeur général dans toutes les provinces visitées.

Synclair Owona
agenceecofin.com

Aller en haut