Accueil / Tic & Telecoms / Gabon : l’ARCEP invite les abonnés télécoms non-identifiées à le faire avant le 31 mars

Gabon : l’ARCEP invite les abonnés télécoms non-identifiées à le faire avant le 31 mars

Gabon : l’ARCEP invite les abonnés télécoms non-identifiées à le faire avant le 31 mars

Dans un communiqué signé de Lin Mombo (photo), son directeur général, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), a appelé les opérateurs de téléphonie mobile du pays à procéder à l’identification de leurs abonnés non-identifiés avant le 31 mars 2014. Cette mesure intervient deux ans après l’audit de contrôle de la bonne identification des abonnés des réseaux de téléphonie mobile, effectué par le régulateur télécom du 18 octobre au 9 novembre 2012 et dont les résultats présentés aux opérateurs de téléphonie mobile les 4 et 5 décembre 2012, ont révélé qu’un grand nombre de clients continuent à évoluer dans l’illégalité.

Libertis de Gabon Telecom, Moov d’Etisalat, Airtel et Azur doivent donc régulariser la situation de ces abonnés, conformément aux dispositions contenues dan les cahiers de charge qu’ils ont signé. Cette nouvelle campagne d’identification des abonnés au mobile concerne principalement les personnes qui ont acquis leurs cartes SIM avant le 16 octobre 2014, indique le communiqué de l’Arcep. L’objectif de cette nouvelle action vise une meilleure maîtrise du fichier national des abonnés télécoms. L’identification des abonnés se fera sur présentation d’une pièce d’identité en cours de validité. Les enfants mineurs devront se faire parrainer par leurs parents, détenteurs d’une pièce d’identité.

Tous les abonnés qui ne se seront pas identifiés avant le 31 mars 2014 seront bannis du réseau. Ils ne seront plus en mesure de communiquer parce que leur carte SIM sera désactivée. La première opération d’identification des abonnés télécoms au Gabon s’est déroulée en 2010.

agenceecofin.com

Aller en haut