Accueil / Développement / Gabon : le FMI débloquera 400 milliards de FCFA pour soutenir le plan de relance économique

Gabon : le FMI débloquera 400 milliards de FCFA pour soutenir le plan de relance économique

Gabon : le FMI débloquera 400 milliards de FCFA pour soutenir le plan de relance économique

Le chef de division adjoint du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI), Alex Segura-Ubiergo, en visite au Gabon, a annoncé mardi à Libreville que son institution va débloquer 400 milliards de FCFA dans le cadre de l’appui budgétaire pour aider le Gabon à accélérer la mise en œuvre de son Plan de relance économique (PRE), selon un communiqué du ministère gabonais du Budget.

“Le FMI soutiendra les efforts consentis par l’Etat gabonais, dans le but de lui permettre de surmonter cette crise difficile due à la baisse du baril de pétrole”, a indiqué M. Segura-Ubiergo, soulignant par la suite que le décaissement se fera en deux tranches.

Alex Segura-Ubiergo est à la tête d’une importante délégation du FMI arrivée lundi à Libreville. La mission durera deux semaines. Les représentants du FMI ont souhaité rencontrer le ministre d’Etat chargé du Budget pour évoquer avec lui la crise économique que traverse le Gabon depuis plus de deux ans ainsi que les mesures prises par le gouvernement pour l’endiguer. L’objectif de leur mission, a expliqué le chef de délégation, est d’aider les autorités à évaluer la situation économique du pays.

Le 20 juin 2017, le FMI a accordé un crédit de 617 milliards de FCFA au Gabon pour l’exercice 2017. A ce jour, 31% de cet appui ont été reçus, soit environ 200 milliards de FCFA. Il reste donc plus de 400 milliards de FCFA à percevoir.

La mission de l’institution de Bretton Woods vise précisément à “revoir la mise en œuvre du programme économique du Gabon et les perspectives de croissance, analyser les perspectives budgétaires, voir la situation des balances de paiement et les perspectives de l’économie du Gabon à moyen terme”, indique l’institution monétaire.

La suite des échanges s’est axée, entre autres, sur la mise en œuvre du Plan de relance économique (PRE), la qualité de la gestion des finances publiques, le récent paiement des primes aux régies financières, ainsi que sur les perspectives de croissance économique au Gabon, dont le ministre d’Etat chargé du Budget et des Comptes publics a récemment soutenu qu’elle connaîtra une hausse de 3% en 2018.

LIBREVILLE, 24 octobre (Xinhua)

Aller en haut