Accueil / Mines & Energies / Gabon Oil Company se pose en acteur stratégique dans la mobilisation des recettes pétrolières

Gabon Oil Company se pose en acteur stratégique dans la mobilisation des recettes pétrolières

Gabon Oil Company se pose en acteur stratégique dans la mobilisation des recettes pétrolières

Pour tirer le meilleur profit de l’énorme potentiel pétrolier dont regorge le pays, les autorités gabonaises ont mis sur pied Gabon oil company (GOC). De manière globale, cette entreprise est chargée de préserver les intérêts de l’Etat sur ses champs pétroliers, et plus largement, tout ce qui est domaine du secteur.

Et bien que l’assèchement de ces champs commence à se ressentir, couplé à une fluctuation à la baisse du cours du baril de pétrole à l’international depuis plus de 2 ans, les recettes que peut tirer le pays du pétrole restent importantes.

En activité depuis quelques années, GOC a été assigné de plusieurs missions. L’entreprise est chargée de détenir, gérer et prendre la participation, au nom de l’Etat, dans toutes les activités liées à la recherche, l’exploration, la production, la distribution, le transport, le stockage, la commercialisation et le raffinage. En prenant des parts dans diverses activités, l’entreprise multiplie les poches de dividendes qui constituent des devises importantes pouvant être utilisées pour le financement de divers projets.

En plus des prises de participation, Gabon Oil Company est chargée d’assurer la commercialisation et la distribution des produits extraits des hydrocarbures. Acteur de ce pan important du secteur pétrolier, GOC pourrait permettre à l’Etat gabonais d’engranger encore plus de recettes au cours des sept prochaines années. Lors du dernier septennat, les recettes pétrolières de l’Etat ont été d’un peu plus de 1,1 milliard FCFA en moyenne annuelle. Et ce, malgré la chute drastique des cours mondiaux du baril de pétrole depuis 2014.

L’administration gabonaise est ainsi interpellée au premier chef, pour faire augmenter les fonds issus de la maitrise de la production et de la commercialisation qui devraient augmenter à l’avenir.

Le niveau des investissements publics avec l’argent issus du pétrole n’a eu de cesse de prendre du volume ces dernières années. Il était d’environ 20% en 2009. Aujourd’hui, il est en moyenne de 60% des recettes pétrolières avec des pics de 75%.

Ces perspectives de la Gabon Oil Company se présentent donc comme un important appui dans la politique budgétaire du pays dans les prochaines années. Il n’est plus question d’attendre que les acteurs du secteur – pour la plupart étrangers – veuillent bien s’acquitter des taxes, mais l’Etat entend être dynamique et surtout proactif en créant de la valeur ajoutée sur son pétrole avec des entrées directes dans ses caisses. A l’analyse, GOC sera un atout maître en ce qui concerne la politique de recherche de financements de l’Etat. Ressources capitales pour la réalisation de projets en vue de l’atteinte de l’émergence dans une dizaine d’années.

SO

lenouveaugabon.com

Aller en haut