Accueil / Mines & Energies / General Electric, Mara Group et Atlas Merchant Capital s’allient pour investir dans les infrastructures…

General Electric, Mara Group et Atlas Merchant Capital s’allient pour investir dans les infrastructures…

General Electric, Mara Group et Atlas Merchant Capital s’allient pour investir dans les infrastructures…

General Electric, Mara Group et Atlas Merchant Capital s’allient pour investir dans les infrastructures en Afrique

General Electric, Mara Group et Atlas Merchant Capital viennent d’annoncer leur intention de créer une joint venture en vue d’investir dans les infrastructures en Afrique. L’information a été livrée par communiqué, le 26 mai, en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) à Lusaka, en Zambie.

Selon ce communiqué, la Joint Venture cherchera à investir dans des secteurs aux perspectives de croissance élevées tels que la production d’électricité, le transport, le pétrole et le gaz, ou encore l’exploitation minière.

Cette co-entreprise, toujours selon le communiqué, facilitera l’accès au capital en offrant la possibilité d’exécuter et de financer entièrement les projets, tant au stade avancé que ceux encore en phase de développement. Elle s’estime bien placée pour agir en tant que premier actionnaire aux côtés de promoteurs de projets d’infrastructures, dans la mesure où elle utilisera ses relations aves les banques et les institutions connexes afin de pouvoir lever facilement des fonds.

Pour Ashish Thakkar J. (photo), fondateur de Mara Group, « grâce à notre coentreprise avec Général Electric et Atlas Merchant Capital, nous espérons combler le déficit de financement en créant une plate-forme qui a le pouvoir de changer vraiment la vie de ceux qui vivent sur le continent ». Quant à Jay Ireland, Directeur Afrique de General Electric, il a déclaré que « cette joint-venture unifie trois entreprises ayant un fort engagement et de l’expertise dans les infrastructures en Afrique. La joint-venture est notre réponse à une approche intégrée de l’infrastructure en Afrique ».

La mise en place de cette co-entreprise intervient dans un contexte où le potentiel de croissance du continent africain présente des perspectives importantes en raison d’une population qui devrait atteindre 1,5 milliard d’individus d’ici 2025.

agenceecofin.com

Aller en haut