samedi 26 septembre 2020
Accueil / Développement / Ghana: Activa et la SFI lancent un programme pour renforcer les capacités entrepreneuriales de 2 millions de femmes

Ghana: Activa et la SFI lancent un programme pour renforcer les capacités entrepreneuriales de 2 millions de femmes

Ghana: Activa et la SFI lancent un programme pour renforcer les capacités entrepreneuriales de 2 millions de femmes

Activa International Insurance Ghana (AIIG), l’une des filiales à l’étranger du groupe camerounais d’assurance Activa, a lancé un programme qui vise à sensibiliser et encourager 2 millions de ghanéennes à s’intéresser aux produits d’assurance. L’entreprise est soutenue dans ce projet par la Société financière internationale, la branche de la Banque mondiale en charge du secteur privé.

Le programme, qui doit durer jusqu’en 2022, a aussi pour objectif de permettre à ces femmes de recevoir l’accompagnement juridique et financier nécessaire, pour entrer dans les affaires ou étendre leurs business.

« En tant que principal fournisseur d’assurance non-vie au Ghana, AIIG a réalisé que les femmes sont la bouée de sauvetage de l’économie ghanéenne », a déclaré Solomon Lartey, directeur général de l’entreprise d’assurance.

Marieme Esther Dassanou, responsable du programme mondial pour les femmes de la SFI, et  responsable du programme d’assurance pour les femmes dans le monde, a déclaré pour sa part: « Nous savons que les femmes ghanéennes ont un esprit entrepreneurial. Cependant, beaucoup d’entre elles n’ont pas la couverture d’assurance nécessaire pour protéger et développer leurs activités. Ce partenariat contribuera à rendre les femmes entrepreneurs ghanéennes plus résilientes et leurs entreprises plus durables ».

Derrière ce message d’accompagnement socio-économique, se cache en réalité une grosse stratégie de la part d’AIIG qui s’articule autour du maintien de performances financières solides. Pour l’exercice 2018, ses primes brutes ont progressé de 20%, alors que pour l’ensemble du secteur, la croissance de cet indicateur n’a été que de 3,4%. Pareillement, son bénéfice a augmenté de 47%, passant de 4,8 millions cedis ghanéens en 2017 à 7,1 millions cedis en 2018.

agencecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut