Accueil / Développement / Ghana : la banque nationale fait polémique en offrant des montres suisses en or à ses employés

Ghana : la banque nationale fait polémique en offrant des montres suisses en or à ses employés

Ghana : la banque nationale fait polémique en offrant des montres suisses en or à ses employés

Certains Ghanéens estiment qu’il s’agit d’une gabégie à un moment où l‘économie du pays traverse une période difficile. Pour l’entreprise, cependant, c’est une tradition inhérente à son fonctionnement pour booster la motivation de ses employés.

Ce sont au total 72 montres qui ont été offertes à des 25 femmes et 48 hommes retraités de la Banque du Ghana. Ces montres, en or et de marque suisse ont coûté à l’institution 450.000 euros (502.000 dollars). Mais en réalité, c’est l‘État qui aurait soldé cette somme.

Car une radio locale, Starr FM, avait annoncé mercredi s‘être procuré des documents, prouvant que la banque nationale est passée par l’Agence pour les Marchés Publics pour lancer un appel d’offres.

Pour la société civile ghanéene, c’est une dépense qui ne se justifie pas. Encore qu’actuellement “le pays souffre d’un taux de chômage particulièrement élevé, notamment chez les jeunes, où l‘économie est en crise et où la monnaie nationale (Cedi) souffre, il est inimaginable que la Banque du Ghana gaspille un million de dollars”, s’est vexé l’Alliance pour une Gouvernance responsable (Alliance for Accountable Governance) dans un communiqué.

L’association a plaidé pour l’arrêt des “scandales de cette nature” dans le secteur public.

L’opposition n’a pas craché sur un tel scandale imputé à l’administration de John Dramani Mahama, alors qu’il y a quelques mois le président ghanéen était lui-même au coeur d’une polémique qui l’accusait d’avoir accepté un véhicule de luxe offert par une entreprise de BTP.

“Il est gratifiant de travailler à la Banque du Ghana parce que vous avez votre pension, vous avez votre maison, et avec tout ça, vous n’avez pas besoin d’efforts supplémentaires pour vous acheter une montre en or”, a ironisé le député de l’opposition Alexander Afenyo Markins sur la radio Joy FM.

Mais les responsables de la banque ne voient pas les choses de cet oeil. Face à la controverse qu’a soulevée leur acte, ils ont justifié que ce genre de cadeau est une “tradition historique pour booster le moral des employés qui ont servi l’entreprise pendant 30 ans et plus”. L’institution s’est même défendu d’avoir réduit les dépenses attribuées à ces gadgets (7000 dollars la montre).

“En 2012, la banque a décidé de se procurer des montres en or une année sur deux, pour contrôler les coûts et faire des économies sur les taux de change internationaux”, a expliqué la banque nationale dans un communiqué ce jeudi.

africanews.com

Aller en haut