Accueil / Tic & Telecoms / Ghana: MTN dénonce d’incessantes atteintes à son réseau de fibre optique depuis le début de l’année

Ghana: MTN dénonce d’incessantes atteintes à son réseau de fibre optique depuis le début de l’année

Ghana: MTN dénonce d’incessantes atteintes à son réseau de fibre optique depuis le début de l’année

La direction de l’opérateur de téléphonie mobile, MTN Ghana, dénonce les incessantes atteintes à son réseau de fibre optique dans les régions de l’Ouest et du Centre du pays, depuis le début de l’année. La société télécoms s’est plainte de cet état de choses lors d’une rencontre avec la presse, le 21 juillet 2016, dans la ville de Takoradi. Au cours des échanges durant lesquels MTN Ghana a présenté l’état de ses activités aux journalistes, Teddy Hayford-Acquah, le directeur technique de MTN pour la région de l’Ouest, a expliqué que la compagnie fait face, en moyenne, à trois coupures journalières de son infrastructure à très haut débit.

Les responsables, selon lui, ce sont les mineurs illégaux et les entreprises de travaux routiers qui endommagent la fibre optique lors de leurs activités et portent ainsi atteinte à la qualité des services voix et data. D’après Teddy Hayford-Acquah, MTN détient un réseau de plus de 700 kilomètres de fibre optique de la localité de Kasoa à Elubo, auquel sont connectées les stations télécoms des régions de l’Ouest et du Centre. Une atteinte d’une portion de ce vaste réseau a des conséquences importantes pour la compagnie qui dépense des millions de Cédis, à répétion, pour le restaurer. De plus, les effets se font ressentir sur les performances financières de l’entreprise. Le revenu moyen par utilisateur (Arpu) qui était de 3,57 dollars US, au premier trimestre 2015, a chuté à 3,13 dollars US, à la même période, cette année.

Les conséquences sont également fâcheuses pour les populations abonnées chez MTN. Les coupures du câble de fibre optique entravent les communications et empêchent les consommateurs de joindre des membres de leur famille, de poursuivre sereinement leurs activités génératrices de revenus et d’accéder aux numéros d’urgence, en cas de problème.

Pour réduire la survenue des coupures et les voir disparaître, une fois pour toutes sur le long terme, sans avoir à recourir à la justice pour punir ceux qui endommagent le réseau de MTN, Teddy Hayford-Acquah indique que la société avait pourtant entrepris des échanges avec l’Association des constructeurs routiers, la Haute autorité du Ghana, le département des routes urbaines et les médias pour sensibiliser les populations sur les désagréments que provoquent les atteintes au câble de fibre optique sur les performances du réseau télécoms.

Muriel Edjo
agenceecofin.com

Aller en haut