Accueil / Développement / Ghana: riche en ressources, mais une croissance ralentie

Ghana: riche en ressources, mais une croissance ralentie

Ghana: riche en ressources, mais une croissance ralentie

Pays riche en ressources naturelles, le Ghana souffre d’un ralentissement économique lié à la chute des prix des matières premières, qui pourrait influer sur l’élections présidentielle de mercredi.

- 2e producteur d’or et de cacao

Le Ghana est le 2e producteur d’or du continent après l’Afrique du Sud et le 2e producteur mondial de cacao après la Côte d’Ivoire. Or et cacao sont ses deux principaux produits d’exportation.

Devenu producteur de pétrole en 2010, le pays est aussi riche en diamants, bauxite et manganèse.

Présenté autrefois comme un exemple de croissance économique, le pays a dû recourir à l’aide du Fonds monétaire international (FMI) en 2015 en raison de la baisse générale des prix des matières premières.

Selon la Banque mondiale, 25% des 27,4 millions de Ghanéens vivent encore en dessous du seuil de pauvreté. Le RNB par habitant s’élevait en 2015 à 1.480 dollars.

Environ 3,5 millions d’enfants vivent dans la pauvreté et 1,2 million d’entre eux ne sont pas correctement nourris par leurs familles, selon une étude de l’Unicef en 2016.

Le pays manque également d’infrastructures, notamment sanitaires tandis que l’inflation et les coupures de courant à répétition plombent l’économie.

Mais selon la Banque africaine de développement, la croissance économique devrait repartir à la hausse.

- Les Ashantis, un des plus grands royaumes d’Afrique

Les Ashantis sont une population d’Afrique de l’Ouest, vivant au Ghana, dont ils constituent un des principaux groupes ethniques. Leur royaume, dont la création remonte au 18e siècle, s’étendait jusqu’en Côte d’Ivoire, avant la colonisation britannique.

Leur territoire, dont la capitale est Kumasi, représente environ 10% du pays et abrite au moins 4,7 millions de personnes (recensement de 2010).

Les Ashanti ont élaboré une civilisation raffinée, dont témoigne un art très riche. Le 17 novembre, la grande reine des Ashantis, Nana Afia Kobi Serwaa Ampem II, plus importante figure traditionnelle du pays, est décédée à l’âge de 111 ans après avoir régné pendant 39 ans.

Le lignage royal devant se faire au sein de la famille de la reine mère, il revient au roi de désigner à son tour la future reine. Et, selon la tradition, elle devra provenir de la famille maternelle.

Le rôle des chefs traditionnels est inscrit dans la Constitution et bien que leur fonction ne soit qu’honorifique, leur influence reste particulièrement importante.

- Diplomatie et médiations

Le Ghana a joué un rôle important dans des médiations en Afrique et participe à des activités de maintien de la paix de l’ONU.

Le Ghanéen Kofi Annan a occupé le poste de secrétaire général des Nations unies pendant deux mandats, de 1997 à 2007, second Africain à avoir occupé ce poste après l’Egyptien Boutros Boutros-Ghali.

Le pays avait été choisi par Barack Obama pour y effectuer en 2009 sa première visite de président des Etats-Unis en Afrique sub-saharienne.

- Cape Coast, bastion de la traite négrière

Le fort ghanéen de Cape Coast a été un haut-lieu de la traite négrière européenne, d’où des milliers d’Africains partirent pour le “voyage sans retour” vers l’Europe et l’Amérique.Il est devenu une véritable attraction touristique depuis que le président américain l’a visité en famille.

afriqueexpansion.com

Aller en haut