mardi 20 août 2019
Accueil / Tic & Telecoms / Ghana: sa licence 4G en poche, Vodafone refuse d’introduire une partie de son capital en bourse comme exigé

Ghana: sa licence 4G en poche, Vodafone refuse d’introduire une partie de son capital en bourse comme exigé

Ghana: sa licence 4G en poche, Vodafone refuse d’introduire une partie de son capital en bourse comme exigé

L’opérateur de téléphonie mobile Vodafone Ghana n’envisage pas d’introduire une partie de son actionnariat sur le Ghana Stock Echange (GSE), comme réclamé par le gouvernement pour octroyer une licence 4G à un opérateur.

La société Vodafone Ghana qui a obtenu la licence 4G en décembre 2018 contre la somme de 30 millions de dollars US, estime qu’elle satisfait déjà aux exigences de l’Etat sur la propriété d’une partie de l’entreprise par des Ghanéens.

Yolanda Cuba, la directrice générale de l’opérateur télécoms, a déclaré: « Nous n’introduiront pas l’entreprise à la bourse du Ghana. A l’heure actuelle, les Ghanéens possèdent 30% de la société par l’intermédiaire du gouvernement du Ghana; cela dépasse de loin le pourcentage requis pour l’introduction, nous avons donc déjà satisfait à ce critère.», a-t-elle déclaré.

Réagissant à cette sortie de Vodafone Ghana, Kofi Yamoah, le directeur général du GSE, a expliqué lors d’une conférence de presse sur la performance du marché boursier en 2018, que les 30% de capital tenus par l’Etat, ne peuvent être considérés comme une propriété publique.

« Je décrirais la propriété publique comme une propriété détenue par le grand public. Sinon, toutes les entreprises d’Etat devraient être décrites comme publiques, mais elles ne le sont pas de manière réaliste.», a-t-il souligné.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut