Accueil / Mines & Energies / Glencore : Le géant minier interrogé sur ces activités en RDC

Glencore : Le géant minier interrogé sur ces activités en RDC

Glencore : Le géant minier interrogé sur ces activités en RDC
En RDC, Glencore est présente par le biais de ses filiales Mutanda Mining et Kamoto Copper Company qui emploient plus de 12.000 personnes, selon les informations fournis par le géant minier. Ph (DR)

 

Glencore, le géant minier Suisse, fait l’objet d’une enquête du Département américain de la justice. Depuis le 2 juillet 2018, la société a reçu injonction de fournir des documents relatifs à ses activités au Nigeria, en République démocratique du Congo (RDC) et au Vénézuéla de 2007 à nos jours.

Dans un communiqué, Glencore a précisé que la justice américaine exigeait des documents prouvant le respect par la société des lois anticorruption et contre le blanchiment d’argent.
Une autre affaire délicate à laquelle Glencore doit faire face après que le régulateur britannique et le ministère public Suisse l’ont déjà interpellé pour ses affaires au Congo où il produit notamment du cobalt et du cuivre.

Si pour le moment, il ne s’agit que d’une demande de documents des autorités judiciaires américaines, l’action Glencore n’a pas résisté à cette nouvelle attaque, surtout que la société est empêtrée dans plusieurs autres affaires judiciaires.

Pour le cas de la RDC, Glencore y est présente par le biais de ses filiales Mutanda Mining et Kamoto Copper Company qui emploient plus de 12.000 personnes, selon les informations fournis par le géant minier.

Dans cette affaire, la justice britannique a porté son intérêt sur les relations entre Glencore, l’homme d’affaires israélien Dan Gertler et les dirigeants du pays, dont le président congolais Joseph Kabila. Selon l’AFP qui a donné l’information, Dan Gertler a été mis en cause dans des enquêtes pour corruption par les autorités américaines et britanniques.

 

Achat d’un milliard de dollars d’actions

A la suite de la chute de son action sur le marché boursier de Londres, la société Glencore tente de réagir. Pour ce faire, elle a annoncé le 3 juillet, le lancement immédiat d’un programme de rachat d’actions d’un milliard de dollars.

Dans les détails, une première phase du programme de 350 millions de Dollars a été mise en œuvre, et prendra fin au plus tard le 7 août; c’est-à-dire la veille de la présentation des résultats semestriels. Le reste du programme sera terminé le 31 décembre prochain, indique le géant des matières premières basé en Suisse. Une opération qui permet à Glencore de sécuriser ses actions et renforcer son pouvoir décisionnel.

Notons que l’action Glencore a chuté de plus de 12% à 305,15 pences à Londres, retrouvant son plus bas niveau depuis juillet 2017.
HS

 

Encadré:
Glencore est spécialisé dans la production et la distribution de métaux, de minéraux et de produits pétroliers à destination notamment des industries automobile, sidérurgique et agroalimentaire. Le chiffre d’affaires (hors activités cédées) par famille de produits se répartit comme suit:
- produits pétroliers, coke et charbon (62%);
- métaux et minéraux (38%) : aluminium, zinc, cuivre, alumine, alliages de fer, nickel, cobalt, etc.
La répartition géographique du chiffre d’affaires (hors activités cédées) est la suivante : Europe (35,3%), Asie (40,2%), Amériques (16,5%), Océanie (5,6%) et Afrique (2,4%).

 

 

Aller en haut