Accueil / Mines & Energies / Glencore Plc annonce un plan de sauvegarde, d’un montant global de 10,2…

Glencore Plc annonce un plan de sauvegarde, d’un montant global de 10,2…

Glencore Plc annonce un plan de sauvegarde, d’un montant global de 10,2…

Glencore Plc annonce un plan de sauvegarde, d’un montant global de 10,2 milliards $

Le groupe minier diversifié Glencore Plc, a annoncé lundi 7 septembre 2015 un ambitieux plan de sauvegarde d’un montant global de 10,2 milliards $, dans un contexte international marqué par la baisse des prix des matières premières, et des marchés frappés par les incertitudes et la volatilité.

Un aspect de ces mesures de sauvegarde est une augmentation de capital d’un montant de 2,5 milliards $, à travers l’émission de nouvelles actions. Le groupe a déjà obtenu l’accord de ses directeurs (général et financier) et de certains membres de son conseil d’administration, d’acquérir 22% des nouvelles actions qui seront émises. Le reste (78%) fera l’objet d’une offre au public, mais avec un engagement ferme des banques Citi Bank et Morgan Stanley, de reprendre toute portion des titres qui n’auront pas été souscrits.

Dans son commentaire, Ivan Glasenberg (photo), le directeur général de Glencore Plc, explique que les fondamentaux du groupe restent solides, mais que face à la volatilité actuelle des marchés, il fallait prendre des mesures visant à renforcer et protéger son bilan. Outre cette augmentation de capital, il a aussi été décidé un certain nombre de mesures qui permettront d’économiser jusqu’à 7,5 milliards $.

Premièrement, la distribution des dividendes à partir de ceux de 2015 est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Lorsqu’on combine les dividendes de l’exercice 2015 et ceux issus des résultats intermédiaires de l’année 2016, cela fera une économie global de 2,4 milliards $. Glencore prévoit aussi de réduire ses dépenses opérationnelles d’un montant supplémentaire de 1,6 milliards $ d’ici la fin juin 2016.

Outre ces mesures, le groupe devrait réduire les avances faites dans le cadre de ses opérations, notamment pour le préfinancement de la vente de certains produits, ou pour la construction des infrastructures, avec en objectif une réduction des dépenses pouvant aller jusqu’à 800 millions $. Les dépenses d’investissements seront encore réduites d’un milliard $ supplémentaire. Enfin le groupe compte se débarrasser de certains actifs, dont le fruit de la cession pourrait lui apporter jusqu’à 2 milliards $.

Les détails de ces différentes opérations sont encore attendus. Mais déjà le groupe veut rassurer les investisseurs. « Nous demeurons très positif sur les perspectives de long-terme. Ce sentiment positif se reflète à travers l’engagement de notre top management à souscrire pour 22% dans l’augmentation de capital », peut-on lire dans le communiqué.

Les différentes mesures annoncées semblent avoir été bien accueillies par les investisseurs du Johannesburg Stock Exchange, le marché financier sud-africain où l’entreprise est aussi cotée. Il a ouvert le lundi matin en hausse de 5,4% comparativement à la fin de semaine précédente, et a continué de progresser dans le vert bien qu’en montagne russes.

Le titre Glencore était en hausse de 9,07% vers 10 heures locales. Rappelons aussi que plusieurs entreprise du secteur des ressources minières étaient en hausse sur ce marché financier.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut