Accueil / Tic & Telecoms / Google et Verizon lorgnent Yahoo

Google et Verizon lorgnent Yahoo

Google et Verizon lorgnent Yahoo

L’opérateur télécoms américain pourrait présenter une offre sur les activités internet de Yahoo dès la semaine prochaine, selon Boomberg. Google envisagerait aussi de soumettre une proposition.

La branche internet de Yahoo près d’être rachetée? Verizon Communications prévoit de lancer une première offre sur ces activités et l’opérateur télécoms américain entend également proposer le rachat d’une part dans Yahoo Japan pour rendre son projet plus attrayant, a rapporté jeudi 8 avril Bloomberg, citant des sources proches du dossier. Selon Bloomberg, Verizon pourrait faire une première offre la semaine prochaine.

L’agence de presse, citant une autre source, affirme également que Google envisageait aussi de soumettre une proposition pour les activités internet de Yahoo.

Un porte-parole de Verizon a refusé de commenter l’information, tout comme Google. Mais début décembre, Fran Shammo, directeur financier de Verizon Communications, avait dit que l’opérateur pourrait étudier l’achat des actifs internet de Yahoo si l’opération s’avérait pertinente stratégiquement et porteuse de valeur pour les actionnaires.
Microsoft finalement pas intéressé?

Yahoo a annoncé début février son intention d’explorer des “alternatives stratégiques” pour ses principales activités internet, à savoir la messagerie, la recherche et les sites de nouvelles, et de réduire ses effectifs de 15%, tout en poursuivant le projet de relance et de scission de ces activités regroupées dans une nouvelle entité. Des sources ont affirmé il y a quatre jours que Time, l’éditeur du magazine éponyme, de Sports Illustrated et de People, envisageait de s’associer avec un fonds d’investissement pour lancer une offre sur les activités internet de Yahoo.

Fin mars, une source avait dit que des responsables de Microsoft discutaient avec des fonds d’investissement qui avaient pris contact avec le concepteur de Windows à propos d’une contribution au financement d’une offre sur Yahoo. Mais, selon Bloomberg, Microsoft ne serait pas intéressé, ni d’ailleurs AT&T ou encore Comcast.

Personne n’était disponible dans l’immédiat chez ces trois sociétés pour réagir, précise Reuters. Après la diffusione de l’information, le titre Yahoo a perdu 1,34% à 36,17 dollars à Wall Street et l’action Verizon 2,84% à 52,00 dollars.

reuters/latribune.fr

Aller en haut