mardi 20 octobre 2020
Accueil / Finances / Gouvernance des banques: Coris Holding relève les standards

Gouvernance des banques: Coris Holding relève les standards

Gouvernance des banques: Coris Holding relève les standards

Le Groupe Coris, fidèle à son ambition panafricaniste et à sa vision stratégique d’être une référence dans ses lignes de métiers, poursuit l’option de renforcement de ses organes de gouvernance, et ce notamment, à travers la séparation de pouvoirs au sein de ses instances décisionnelles. Ainsi, Monsieur Idrissa Nassa, son fondateur et actionnaire majoritaire, a vu sa fonction évoluer. D’abord Président Directeur Général (PDG) de Coris Bank International Burkina Faso, puis PDG de Coris Holding depuis juillet 2017, le promoteur burkinabé officie depuis juillet 2019 en tant que Président du Conseil d’Administration (PCA) du Groupe Coris.

La séparation des fonctions de direction et de surveillance est actée à travers ce schéma de gouvernance conforme aux meilleures pratiques internationales et érigé au rang de norme dans les grandes institutions bancaires. Pour conforter davantage cette option stratégique, du reste promue par les nouvelles exigences édictées au plan international, le Conseil d’Administration de Coris Holding a été renforcé par l’arrivée d’une expertise venue de la Banque Centrale, en l’occurrence l’ancien Secrétaire Général de la Commission Bancaire Mr Bolo Sanou et de deux dirigeants émérites de groupes bancaires de la région à savoir, Madame Evelyne Fatou Tall ex Directeur Général Adjoint de ETI, la holding du Groupe Ecobank et de Monsieur Patrick Mestrallet ex numéro un (1) du Groupe Orabank.

Des grands noms de la finance avec des parcours très riches qui ont accepté de mettre leurs expériences diversifiées au service de cette Holding bancaire qui fait la fierté de l’UEMOA. La même démarche de transparence et de séparation des pouvoirs initiée au niveau de la holding est transposée au niveau de toutes les filiales qui voient leurs conseils d’administration renforcés par de l’expertise provenant de la BCEAO, de la BOAD, de la BAD ou encore d’autres institutions. Dans le même élan, Coris Holding dont le périmètre des activités couvrait la banque, l’assurance, l’intermédiation financière et la filière monétique et informatique, a opéré un recentrage stratégique en juin 2019 autour des seules activités bancaires et de méso finance pour plus d’efficience dans l’accomplissement de ses missions statutaires. En effet, une autre holding dénommée Coris Invest Group couvre désormais les activités relevant des assurances, de l’intermédiation financière et de la technologie. Le groupe bancaire en opérant cette profonde mue stratégique, renforce le rôle et les responsabilités de ses organes décisionnels et se repositionne exclusivement dans la banque en adoptant des règles lui donnant une meilleure visibilité au niveau régional et international. “Cette consolidation de l’institution devra lui donner plus de confort et de capacité lui permettant de faire face aux défis et de poursuivre de manière maîtrisée son développement plus que jamais panafricain”, a déclaré Monsieur Idrissa Nassa qui prend ainsi du recul par rapport à la gestion opérationnelle pour mieux se consacrer aux enjeux stratégiques. Dans ces conditions, Coris Holding reste résolument attentif et prêt à saisir toute nouvelle opportunité de croissance interne et externe. C’est dans ce cadre que s’inscrivent notamment la filialisation réussie en 2019 de ses ex-succursales du Bénin et du Sénégal ainsi que l’agrément obtenu en juin 2020 pour l’implantation de sa filiale Coris Bank International en République de Guinée.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut