Accueil / Mines & Energies / Guinée : AngloGold veut stimuler la production d’or par un investissement de plus de 400 millions $

Guinée : AngloGold veut stimuler la production d’or par un investissement de plus de 400 millions $

Guinée : AngloGold veut stimuler la production d’or par un investissement de plus de 400 millions $

La compagnie minière sud-africaine AngloGold Ashanti a conclu, avec l’Etat guinéen, un accord lui permettant d’investir plus de 400 millions $ afin de stimuler la production aurifère du pays. L’investissement qui entre dans le cadre de la convention de base «révisée et consolidée», se déroulera en deux phases : une première de 117 millions $, sur 6 ans, et une seconde de près de 300 millions $ sur 8 ans.

Cet accord qui aidera le pays à diversifier sa production minière, dominée par la bauxite et le minerai de fer, vient prolonger, apprend-on, un ancien accord datant des années 1990 et dont l’échéance avait été fixée à 2019. L’Etat guinéen, selon les estimations, en tirera un revenu moyen de 30 millions $ par an.

«Il était devenu nécessaire, d’une part, de l’adapter (l’ancienne convention, Ndlr) pour, non seulement prendre en compte les dispositions du nouveau code minier de 2011 mais aussi les réalités et les besoins actuels de la société et, d’autre part, de lui permettre de continuer l’exploitation de la concession minière de Siguiri», a déclaré Christian Rampa Luhembwe, senior vice-président, en charge du développement durable zone Afrique continentale d’Anglo Gold Ashanti.

En Guinée, la 30ème plus grande compagnie minière au monde, selon le dernier rapport de PwC, opère sur la mine Siguiri, située à l’est du pays, par le biais de sa filiale Société Aurifère de Guinée (SAG). La SAG produit environ 300 000 onces d’or par an et le nouvel accord devrait lui permettre de maintenir cette production et de financer une nouvelle exploration dans la région.

Louis-Nino Kansoun
agenceecofin.com

Aller en haut