vendredi 07 août 2020
Accueil / Finances / Helios et Fairfax fusionnent leurs activités en Afrique

Helios et Fairfax fusionnent leurs activités en Afrique

Helios et Fairfax fusionnent leurs activités en Afrique

Helios Investment Partners et Fairfax Africa Holdings, tous deux engagés dans des investissements ciblant l’Afrique, souhaitent fusionner pour créer une nouvelle entité. Le projet devrait permettre à chacune des parties de mieux réaliser ses objectifs.

Le groupe canadien d’assurance Fairfax Financial a pris une option qui lui permettra de se renforcer dans le secteur africain du private equity. Sa filiale Fairfax Africa Holdings Corporation qui est cotée sur le Toronto Stock Exchange est dans un deal qui pourrait conduire à sa fusion avec Helios Investment avec une participation de 45,9% dans la nouvelle entité qui sera créée (Helios Fairfax Partners Corporation).

« Nous sommes fiers de nous associer à Fairfax Financial pour cette prochaine étape du développement d’Helios. Cette fusion met ensemble nos forces et nous permet d’offrir aux investisseurs boursiers un accès unique à un ensemble différencié d’opportunités d’investissement sur le continent africain, comme nous l’avons fait pour nos partenaires avec nos fonds privés », a fait savoir Tope Lawani, cofondateur d’Helios Investment Partners.

« Nous sommes ravis de nous associer à Tope et Babatunde pour établir le partenariat Helios Fairfax. Ils ont un historique exceptionnel d’investissement en Afrique au cours des 15 dernières années », a déclaré pour sa part Prem Watsa, le président et directeur général de Fairfax Financial. Il y a toutefois des étapes à franchir pour finaliser la transaction.

Les actionnaires de l’assureur canadien devront marquer leur accord, même si cela se présente comme une formalité. Fairfax Financial devrait aussi reprendre pour 40 millions $, les parts de sa filiale Fairfax Africa dans le capital d’Atlas Mara, la holding bancaire qui peine à concrétiser son projet de franchise bancaire en Afrique. Helios Investment s’est assuré de recevoir des commissions juteuses sur les transactions qui seront effectuées par la nouvelle joint-venture.

Pour Fairfax Africa, la finalisation de cette opération lui permettra de se repositionner sur l’Afrique de manière plus concrète. L’aventure avec Atlas Mara n’a pas été à la hauteur des attentes. Plus globalement, pour des investissements directs et indirects de 354 ,5 millions $, la firme s’est retrouvée au 31 mars 2020 avec une perte de valeur potentielle sur ses placements de l’ordre de 68,5 millions $.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut