Accueil / Auto & Transports / Honda CR-V : un prototype hybride très réaliste

Honda CR-V : un prototype hybride très réaliste

Honda CR-V : un prototype hybride très réaliste

Francfort. Déjà commercialisé aux Etats-Unis, le CR-V est présenté sous la forme d’un prototype pour sa première apparition européenne, avec une mécanique hybride sous le capot.

Si vous voulez savoir ce que prépare Honda, regardez vers l’Amérique du Nord. Le Honda CR-V de 5e génération qui y a été commercialisé cette année, et qui le sera dans quelques mois en Chine, n’arrivera finalement en Europe qu’en 2018. Ce nouveau CR-V est présenté sous la forme d’un prototype à Francfort. Développé sur la nouvelle plateforme compacte Honda récemment étrennée par la Civic, il ne reprend rien de l’actuel modèle européen comme en témoigne l’évolution de ses dimensions avec un empattement portée à 2,66 m (+ 4 cm), et une largeur à 1,85 m (+ 3 cm), alors même que longueur (4,59 m) et hauteur (1,69 m) n’évoluent pratiquement pas. L’habitabilité déjà excellente du modèle précédent progresse légèrement, tout comme la qualité perçue grâce à une nouvelle planche de bord au dessin épuré et constituée de matériaux plus cossus que pour le modèle précédent.

Comme l’Accord Hybride américaine

Pour la technologie de propulsion aussi, il convient de regarder ce que Honda propose aux Américains. Le système i-MMD de chaîne de traction hybride combinant moteur essence et deux machines électriques étrenné il y a déjà quelques années déjà par l’Accord aux États-Unis devrait enfin arriver en Europe en 2018, sous le capot du CR-V. Il s’agit d’un système relativement simple, avec un moteur 4 cylindres essence 2.0 litres à cycle Atkinson entraînant un générateur, et un moteur électrique entraînant les roues avant pour délivrer une puissance d’environ 200 ch.

Au-delà d’une certaine vitesse, un embrayage peut être actionné, permettant au moteur essence d’entraîner directement les roues, avec un meilleur rendement que si le mouvement continuait à transiter via la transmission électrique à variation continue que constitue l’ensemble générateur/moteur. En version hybride simple, ce système est couplé avec une petite batterie lithium ion (de 1,4 kWh sur le monospace Odyssey par exemple).

Version hybride rechargeable envisageable

Cela dit, plus tard, une version hybride rechargeable pourrait faire son apparition sur le modèle de celle utilisée par la Clarity PHEV sur le marché américain : dans ce cas, l’architecture i-MMD décrite plus haut est conservée, mais le moteur essence est plus petit (1.5 litre de 105 ch) et combiné avec une batterie beaucoup plus grosse de 17 kWh pour une autonomie 100 % électrique d’une centaine de kilomètres. Les consommations n’ont pas encore été annoncées, mais l’un des avantages clés de cette architecture par rapport, par exemple à celle utilisée par son principal rival sur le marché européen, le Toyota Rav4 Hybride, devrait résidé dans son rendement, meilleur en usage routier et surtout autoroutier. La date précise de commercialisation du CR-V hybride n’a pas encore été annoncée à ce stade.

lepoint

Aller en haut