Accueil / Auto & Transports / Honda relève ses prévisions après un bénéfice net semestriel en hausse

Honda relève ses prévisions après un bénéfice net semestriel en hausse

Honda relève ses prévisions après un bénéfice net semestriel en hausse

Le constructeur d’automobiles et de deux-roues japonais Honda a annoncé lundi un bénéfice net en hausse de 12% au premier semestre 2016/17 et a relevé ses prévisions, malgré des ventes affectées par le renforcement du yen.

Sur la période du 1er avril au 30 septembre 2016, le profit net du groupe s’est élevé à 351,8 milliards de yens (3,05 milliards d’euros au cours actuel), pour un bénéfice d’exploitation qui a bondi de 22,5% à 494,9 milliards de yens.

“Les effets défavorables des devises liés à un yen plus fort ont été plus que compensés par l’impact positif du lancement de nouveaux modèles et du relookage de modèles existants, des réductions de coûts, de moindres dépenses de qualité”, explique Honda dans une présentation, évoquant aussi des éléments comptables.

La compagnie avait souffert au cours des deux derniers exercices des millions de rappels occasionnés par l’affaire d’airbags défectueux de son compatriote Takata, qui s’était traduite par de lourdes charges dans ses comptes.

Mais elle semble désormais en meilleure posture, grâce notamment à de solides ventes automobiles en Chine, soutenues par des mesures fiscales avantageuses pour les véhicules de petit gabarit. Pour doper sa capacité de production sur place, Honda a récemment décidé de construire une nouvelle usine, avec un démarrage prévu au printemps 2019.

Au vu de ces premiers six mois globalement encourageants, Honda a décidé de revoir ses projections pour l’ensemble de l’exercice qui s’achève en mars 2017. Le groupe espère désormais faire croître son bénéfice net de 20,5% à 415 milliards de yens (au lieu de 390 milliards de yens précédemment estimés), et son bénéfice opérationnel de 29,1% à 650 milliards de yens (au lieu de 600 milliards).

- Morosité au Japon -

Le chiffre d’affaires devrait en revanche fléchir de 8,2% à 13.400 milliards à cause de l’appréciation du yen, au lieu de 13.750 milliards attendus auparavant.

Entre avril et septembre, les recettes ont ainsi été amoindries de 943 milliards de yens du fait des variations des monnaies, pour tomber à 6.734,7 milliards de yens (-8% sur un an).

En volume, Honda a écoulé sur la période un peu plus de voitures qu’un an plus tôt: près de 1,8 million d’unités, pour un objectif annuel de 3,7 millions. Outre le succès de sa nouvelle compacte Civic et de ses SUV (4×4 urbains) en Chine, le constructeur a résisté au ralentissement du marché aux Etats-Unis où il est très bien implanté.

Au Japon, il a vu ses ventes décliner: la production des mini-véhicules a été affectée par une pénurie de pièces du fait des séismes survenus en avril dans le sud-ouest de l’archipel, qui ont temporairement stoppé des usines.

Du côté des deux-roues, Honda a aussi souffert dans sa patrie, où il projette justement de s’allier avec son rival Yamaha Motor dans les scooters de petit gabarit pour survivre face à la contraction du marché. Ailleurs, il a enregistré de bonnes performances en Inde et en Asie du sud-est (Thaïlande, Vietnam et Philippines), ce qui lui a permis d’afficher une expansion de 11%, à 5,87 millions d’unités. Il espère maintenir ce rythme pour finir l’année sur des ventes de 11,7 millions de deux-roues.

anb/sg

isinJP3854600008Honda

31/10/2016 09:34:42 – Tokyo, 31 oct 2016 (AFP) – © 2016 AFP

lepoint

Aller en haut