jeudi 24 septembre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / Huawei revendique plus de 10 millions d’appareils sous Android 10

Huawei revendique plus de 10 millions d’appareils sous Android 10

Huawei revendique plus de 10 millions d’appareils sous Android 10

Bien que fortement impliqué dans le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, Huawei tient à revendiquer sa position de poids lourd de la sphère Android. Pour cela, le fabricant annonce déjà plus de 10 millions d’appareils sous Android 10.

Huawei a peut-être perdu l’accès aux applications de Google, mais le puissant constructeur chinois continue de miser sur Android, et il n’hésite pas à le faire savoir. Alors qu’Android 10 n’est officiellement disponible que depuis quelques mois, et seulement depuis quelques semaines (bêta mise à part) sous la forme proposée sur les terminaux de Huawei, à savoir la surcouche EMUI 10, le fabricant a annoncé le 20 décembre dernier avoir franchi le palier des 10 millions d’appareils profitant de la dernière version d’Android. En filigrane, Huawei nous montre que sa politique de déploiement est volontaire et qu’elle suit une cadence pour le moins soutenue, puisque trois semaines plus tôt, un communiqué faisait état d’un million de terminaux servis.

Les premiers modèles à bénéficier d’EMUI 10 ont été les références des familles P30, Mate 30 (dès la sortie) et Mate 20. Ils ont notamment été suivis de leurs prédécesseurs, c’est-à-dire des déclinaisons du Mate 10 et du P20, portant rapidement la liste des appareils mis à jour à une trentaine de noms. D’autres téléphones ont aussi rejoint le programme de bêta et doivent leur emboîter le pas avant la fin de l’hiver, comme les Honor 8X et certaines variantes du Honor 20. De fait, Huawei apparaît ainsi actuellement comme un des meilleurs élèves en matière de suivi logiciel, même si tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne.

Il est toutefois à noter que cette démarche volontaire n’est pas seulement le fruit d’un élan de bonne volonté ou d’un besoin de communication. Avec le passage à EMUI 10, Huawei pose les bases d’un écosystème fonctionnel sans les applications de Google, qu’il n’a aujourd’hui plus le droit d’installer par défaut. Le développement d’alternatives à Google Maps, Google Drive ou encore Gmail serait d’ailleurs dans les tuyaux pour venir enrichir rapidement EMUI et App Gallery, l’équivalent du Play Store signé Huawei. Rappelons que le fabricant base désormais son système d’exploitation sur la source AOSP d’Android (open source), de sorte qu’il ne court aucun risque d’être privé de l’OS dans un avenir proche.

lesnumeriques

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut