Accueil / Développement / Huit blocs commerciaux africains discuteront de la zone de libre-échange continentale en décembre

Huit blocs commerciaux africains discuteront de la zone de libre-échange continentale en décembre

Huit blocs commerciaux africains discuteront de la zone de libre-échange continentale en décembre

NAIROBI, 16 septembre (Xinhua) — Huit blocs commerciaux régionaux d’Afrique entameront des discussions sur la formation d’une zone de libre-échange continentale unique en décembre, a annoncé vendredi un officiel.

Le principal responsable de programme de la commission de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Christian Appiah, a déclaré que les dirigeants africains avaient également approuvé le début des négociations lors du prochain sommet de l’Union Africaine.

“A ce jour, chacun des blocs commerciaux a déjà développé une stratégie commune à utiliser lors des négociations”, a déclaré M. Appiah aux journalistes à Nairobi au Kenya.

M. Appiah a conduit une délégation de la CEDEAO pour une étude d’une semaine sur les projets commerciaux de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) au Kenya, dans le but de voir des projets similaires se reproduire dans le bloc de la CEDEAO.

Trois blocs commerciaux en Afrique de l’est et australe ont signé un accord tripartite pour former un bloc commercial unique.

M. Appiah a expliqué que la zone de libre-échange africaine sera mise en place progressivement en raison des nombreux obstacles prévus.

Selon lui, le plus gros obstacle à cette zone de libre-échange est la mise en place des politiques régionales décidées par les gouvernements.

“Les responsables des douanes et de l’immigration devront appliquer les règles qui allègent les contrôles aux frontières pour les marchandises et les individus d’Afrique voyageant dans la région afin que la zone de libre-échange composée de 54 membres devienne effective”, a-t-il poursuivi.

Il a ajouté qu’actuellement, le commerce intra-Afrique était en retard par rapport aux autres régions à cause des différentes barrières tarifaires et non-tarifaires.

“Malheureusement, les commerçants africains rencontrent souvent des obstacles lors de l’exportation de leurs marchandises au sein des mêmes blocs économiques régionaux malgré les engagements pris par les gouvernements pour réduire les contrôles aux frontières”, a-t-il conclu.

 

 

 

xinhuanet.com

Aller en haut