Accueil / Mines & Energies / Hydrocarbures : Locafrique s’empare de 34% de la SAR

Hydrocarbures : Locafrique s’empare de 34% de la SAR

Hydrocarbures : Locafrique s’empare de 34% de la SAR

Le Conseil d’Administration de la Société Africaine de Raffinage (SAR), a adopté, à la demande de PCMC, filiale du Groupe saoudien Bin Laden, la cession des 34% qu’elle détenait dans le capital de la SAR et pris acte conséquemment de la démission de ses Administrateurs du Conseil d’Administration.

Pour rappel, souligne un communiqué, le Groupe Bin Laden est entré dans le capital de la SAR en 2010, à la demande du Gouvernement du Sénégal, avec pour objectif d’en prendre le contrôle et de procéder au financement du Programme d’Extension et de Modernisation de la SAR (PEMS).

Concomitamment avec l’Accord de cession des 34% conclu avec Petrosen détentrice à l’époque de 80% des actions, un autre Accord avait été signé avec le Gouvernement définissant les conditions d’exécution des engagements relatifs au PEMS.
Dix sept autres pour cent (17%) des actions devraient être cédées ultérieurement par Petrosen pour parachever le contrôle du capital de la société avec cinquante et un pour cent (51%).
De même, le Conseil d’Administration, après en avoir délibéré et ayant constaté que les autres actionnaires ont renoncé à leurs droits de préemption, a adopté à l’unanimité, la cession des actions détenues par PCMC (Groupe Bin Laden) à Locafrique Holding, société de Financement et d’Investissements de droit et de capitaux sénégalais établie à Dakar.

Ainsi Locafrique Holding va se substituer au Groupe Bin Laden dans le financement du PEMS et dans tous ses engagements et conditions d’exécution tels que consignés dans l’Accord signé avec le Gouvernement du Sénégal.
Dores et déjà, Locafrique Holding mettra immédiatement à la disposition de la SAR et de ses partenaires techniques, un financement de 70 millions d’euros, pour la mise en œuvre de son plan stratégique 2016-2021 qui permettra l’optimisation de ses procédés en vue d’augmenter sensiblement ses capacités de production mais aussi pour l’acquisition des équipements nécessaires pour le raffinage du pétrole brut découvert dans notre pays.

Pathé TOURE
lejecos

Aller en haut