Accueil / Mines & Energies / Hydroélectricité : le russe Rushydro bientôt au Gabon ?

Hydroélectricité : le russe Rushydro bientôt au Gabon ?

Hydroélectricité : le russe Rushydro bientôt au Gabon  ?
L’ambassadeur russe à Libreville, Dmitri Kourakov, a indiqué ce vendredi que le groupe RusHydro devrait bientôt s’installer au Gabon. Deuxième producteur mondial d’énergie hydroélectrique, RusHydro devrait apporter son expertise pour proposer des solutions au récurrent problème d’accès à l’électricité pour une bonne partie de sa population.

Les relations entre la Russie et le Gabon ne cessent d’évoluer. C’est ce qu’a indiqué l’ambassadeur russe au Gabon, Dmitri Kourakov, lors d’une conférence de presse organisée ce vendredi 2 mars 2018, à Libreville. Le diplomate a rapporté que le gouvernement russe se félicite du renforcement des relations avec le Gabon, notamment dans les domaines économiques et culturels.

«La Russie se félicite de l’intérêt croissant des entreprises russes à la coopération avec le Gabon dans les secteurs pétrolier, minier et forestier. De la dynamique positive du développement dans le domaine de l’éducation et de la formation notamment avec le doublement du nombre de bourses allouées», a-t-il déclaré entendre.

Concernant les entreprises russes qui s’intéressent de plus en plus au Gabon, on pourrait citer en exemple le géant russe RusHydro, spécialisé dans la construction et la gestion de centrales hydroélectriques depuis 1993. C’est d’ailleurs le diplomate lui-même qui, en mai 2017, lors d’un échange avec le ministre gabonais de l’Energie et des ressources hydrauliques, Guy Bertrand Mapangou sur le potentiel énergétique du Gabon, avait suggéré l’implantation du groupe russe à Libreville.

Deuxième producteur mondial en énergie hydroélectrique, RusHydro devrait, selon les autorités gabonaises, permettre au pays non seulement, de rompre d’avec le récurrent problème d’accès à l’électricité à bonne partie de sa population, mais aussi de dérouler son plan d’industrialisation tout en contribuant à diversifier ses partenaires dans ce secteur.

La Tribune Afrique

Aller en haut