lundi 17 juin 2019
Accueil / Développement / IATF 2018 en Egypte : plus de 27 milliards de dollars d’accords commerciaux signés

IATF 2018 en Egypte : plus de 27 milliards de dollars d’accords commerciaux signés

IATF 2018 en Egypte : plus de 27 milliards de dollars d’accords commerciaux signés
La première Foire Commerciale Intra-Africaine (IATF) qui s’est tenu au Caire en Egypte du 11 au 17 décembre a permis la signature d’accords commerciaux d’une valeur de plus de 27 milliards de dollars au total, a-t-on appris auprès de la Banque africaine d’import-export organisatrice de l’événement, qui s’est réjouie de ce résultat au-delà des attentes.

La première Foire Commerciale Intra-Africaine (IATF) organisée par la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) en partenariat avec la Commission de l’Union africaine (CUA) et le gouvernement égyptien, du 11 au 17 décembre en Egypte, a finalement tenu toutes ses promesses et les a même dépassée.

Selon l’établissement bancaire panafricain, cet événement qui a connu la participation de 2000 exposants et 70.000 visiteurs, a été l’occasion de la signature d’accords commerciaux d’une valeur de plus de 27 milliards de dollars au total. Afreximbank a salué une réussite remarquable de ce rendez-vous commercial, les résultats étant au-delà de l’objectif initial qui était de 25 milliards de dollars.

Les responsables de la Banque ont tiré des leçons de ce succès. Pour le Top management de la société, c’est une indication que l’Accord de zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) signé en mars dernier pouvait grandement contribuer au commerce sur le continent.

« Nous sommes fiers d’assister à cette indication de ce que l’Accord de zone de libre-échange continentale peut apporter au commerce intracontinental », a confié le président de Afreximbank, Benedict Oramah.

« En réunissant acheteurs et vendeurs sous un même toit, Afreximbank réussit à faciliter la transformation et l’intégration des économies africaines lors de la première foire commerciale intra-africaine de ce type sur le continent », a ajouté Oramah.

Améliorer l’environnement des affaires

L’une des questions à l’ordre du jour lors de l’IATF 2018 était l’amélioration de l’environnement des affaires sur le continent africain pour favoriser le financement du commerce intra-africain. Le sujet a été largement exploré lors du Sommet Creative Africa Exchange (CAX) qui s’est en marge de la foire sur le thème « Améliorer l’environnement pour renforcer le financement du commerce intra-africain et sud-sud ».

Selon les organisateurs, l’objectif de ce sommet était d’ouvrir le débat avec les participants de divers horizons sur la question du « comment mettre le commerce intra-africain au service des entreprises ».

Le sommet CAX a permis de rassembler diverses personnalités du monde de l’industrie créative et culturelle. On pouvait noter la présence du Nigérian D’Banj, PDG de GOOD Music, primé ambassadeur IATF 2018 qui est intervenu en valorisant le secteur de la production de contenu créatif qui a comparé au pétrole brut qu’il faut raffiner avant de l’exporter et le rentabiliser.

L’actrice et productrice Rita Dominic était également présente. Primée ambassadrice IATF 2018, elle a indiqué l’économie créative a beaucoup de potentiel et qu’elle peut être une importante source d’emplois pour les jeunes, si elle est gérée et financée correctement.

Le Sommet CAX a mis également à contribution la présence des Ivoiriens, Didier Drogba et Guy M’Bengue. Les organisateurs ont confié que le défi était que le sommet serve de véhicule à l’Afrique pour développer ses connaissances et sa capacité en matière de commerce intracontinental au sein de l’industrie créative et culturelle.

Sylvain Vidzraku

afrique.latribune

Aller en haut