Accueil / Développement / Industrie : en attendant Boeing, l’aéronautique marocaine poursuit son ascension

Industrie : en attendant Boeing, l’aéronautique marocaine poursuit son ascension

Industrie : en attendant Boeing, l’aéronautique marocaine poursuit son ascension

Le secteur bénéficie d’un flux continu d’investissements étrangers, à l’image de l’usine Thales inaugurée en septembre. Pour doubler de taille, elle compte plus que jamais sur un vaste projet avec l’avionneur américain.

Un beau plan de vol. Implantations d’usines en série, partenariat avec Boeing, entrée dans les technologies du futur comme l’impression 3D… Le ciel apparaît sans turbulences pour l’aéronautique marocaine. Les exportations ont bondi de 14,6 % en 2016, à 847 millions d’euros – un record –, et de 11,3 % au premier semestre de 2017.

« Nous avons créé un écosystème industriel de 10 000 emplois qui s’enrichit chaque mois », lance Hamid Benbrahim El Andaloussi. Fondateur en 2006 du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas), dont il a quitté la présidence en 2016, celui qui reste l’homme-orchestre de la filière garde la tête froide mais les ambitions brûlantes : « Cela ne fait que débuter », martèle l’ex-délégué général de Safran Maroc.

>>Lire l’article complet sur jeuneafrique.com

Aller en haut