jeudi 23 mai 2019
Accueil / La une / Intelligence artificielle : l’Américain SAS va investir 1 milliard de dollars en Afrique

Intelligence artificielle : l’Américain SAS va investir 1 milliard de dollars en Afrique

Intelligence artificielle : l’Américain SAS va investir 1 milliard de dollars en Afrique
A l’occasion de son premier roadshow en Afrique ce mercredi 17 avril, le géant américain SAS a annoncé un investissement de 1 milliard de dollars dans l’intelligence artificielle. Cette enveloppe constitue essentiellement un investissement dans les ressources humaines et dans l’accès des opérateurs africains aux technologies du leader de l’analytique.

Le numéro 1 mondial de l’intelligence artificielle, SAS, va injecter 1 milliard de dollars sur le marché africain. L’information a été portée à la connaissance du public ce mercredi 17 avril lors d’un roadshow à Casablanca au Maroc. Avec cet investissement qui s’étalera sur trois ans, indique le groupe américain dans un communiqué, il « compte développer significativement sa présence sur le continent et son rôle précurseur, devançant de loin ses concurrents directs ».

Toujours dans son communiqué, SAS a indiqué que les fonds serviront majoritairement à financer la formation des ressources humaines ainsi que l’accès des opérateurs locaux aux « dernières » technologies liées à l’intelligence artificielle du groupe. Ceci permettra à celui-ci de contribuer au développement économique du continent africain et surtout au transfert de compétences. « Cela se traduit par l’investissement dans les ressources humaines à haute valeur ajoutée technique, mais également dans la formation des partenaires et clients, ainsi que dans la jeunesse africaine au potentiel explosif », explique le groupe dans son texte ajoutant qu’en effet, il « investit également dans la formation et le transfert de compétences, en mettant en place un partenariat (le SAS Academy) avec 10 universités en Afrique francophone, dont 5 au Maroc, pour offrir gratuitement aux étudiants des logiciels et licences dernière génération dédié à l’intelligence artificielle, afin de former les élites techniques de demain ».

L’Afrique, un marché d’avenir

Cet important investissement de SAS s’explique par le fait que la société veut miser sur l’Afrique comme marché d’avenir. Le spécialiste de l’intelligence artificielle analytique est présent physiquement au Maroc et en Afrique plus globalement, avec des équipes techniques dédiées, le groupe a vu son chiffre d’affaire sur la zone Afrique se développer à hauteur de 10% par an. « Cette région Afrique, et plus spécifiquement le Maroc, est celle dont la croissance est pour le groupe la plus rapide dans le monde (données 2017). La zone Afrique contribue à hauteur de 20 à 30% à la croissance annuelle du groupe, et est en constante hausse », indique le communiqué du groupe. Une preuve que le continent africain est un marché essentiel.

« Nous nous sommes positionnés tôt en Afrique, comme des créateurs, accélérateurs pour ces problématiques liées à l’analyse des données et parions ainsi sur l’avenir en proposant note proximité et un transfert de compétence sur place aux opérateurs du continent. Nos investissements dans ce sens vont continuer à croître, sachant que l’intelligence artificielle, c’est aujourd’hui et non plus demain que ça se passe », a commenté Youssef Aqallal, DG SAS Afrique Francophone, cité dans le communiqué du groupe américain.

Sylvain Vidzraku

afrique.latribune

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut