Accueil / Développement / Investissement : première édition du Forum PPP-Afrique sur le financement des infrastructures et l’énergie

Investissement : première édition du Forum PPP-Afrique sur le financement des infrastructures et l’énergie

Investissement : première édition du Forum PPP-Afrique sur le financement des infrastructures et l’énergie

A l’initiative de la société Trainis, l’événement se tiendra les 24 et 25 octobre à Paris, en France, aux salons Hoche, sur le thème ”Relever le défi de l’énergie et des infrastructures en Afrique”.

L’événement est organisé par Trainis, leader africain de la formation professionnelle continue, afin d’aider les entreprises à impulser de grands projets d’infrastructures.Il a pour objectif de faciliter le développement des infrastructures en Afrique. Cette réunion permettra de répondre aux défis des gouvernements africains engagés dans des politiques volontaristes visant à encourager et à favoriser l’implication du secteur privé dans le financement des projets étatiques structurants, débouchant sur la mise en place de contrats Partenariats public-privé, par exemple, sous la forme de concessions.
Ce forum de haut niveau va rassembler plus de 300 cadres et décideurs africains et européens avec des intervenants comme Ibrahima Kassory Fofana, ministre d’Etat de la Guinée; Moussa Mara, ancien Premier ministre du Mali; Bernard Kouchner, ancien ministre français des Affaires étrangères; Charles Paradis, directeur général de Bouygues Concessions.

L’Afrique fait face aux défis majeurs créés par une urbanisation sans précédent, une démographie forte avec une population majoritairement jeune, une croissance économique soutenue depuis une décennie et une classe moyenne émergente et exigeante. A cela s’ajoutent la rareté des ressources financières et les incertitudes créées par la crise financière internationale qui rendent difficile la mise en œuvre de politiques de développement viables reposant sur des infrastructures de qualité.
Le Forum PPP est donc une opportunité exceptionnelle pour les investisseurs ainsi que les entreprises internationales à investir et se développer en Afrique. Il est question de s’imprégner de cette dynamique et des possibilités de partenariats dans un cadre unique de promotion pour les Etats auprès d’investisseurs et de groupes privés internationaux.

Il s’agit de créer un environnement propice aux échanges, un cadre de proximité favorisant un dialogue productif entre décideurs et acteurs-clés des secteurs public et privé, les investisseurs internationaux ainsi que les institutions de promotion de l’investissement.
Parmi les attentes, il est question de permettre au public d’examiner les opportunités et le cadre de développement des investissements privés dans les pays africains.

Noël Ndong
adiac-congo

Aller en haut