Accueil / Tic & Telecoms / iPhone 6s : Premier bad buzz à cause de Samsung

iPhone 6s : Premier bad buzz à cause de Samsung

iPhone 6s : Premier bad buzz à cause de Samsung

Ça y est ! L’iPhone 6s a connu cette semaine son premier bad buzz quelques semaines après son lancement. Le responsable ? Samsung. Explications dans la chronique geek

L’iPhone 6s n’échappera pas à la règle : l’iPhone 4 avait son #AntennaGate (sans hashtag à l’époque), l’iPhone 6 a connu le fameux #BendGate, et l’iPhone 6s aura son… #ChipGate. En effet, chaque lancement de iPrécieux a son bad buzz, peu étonnant pour un produit distribué à des dizaines de millions d’exemplaires, et le dernier né devrait suivre le chemin de ses aînés. Ça a été l’actu smartphone de la semaine : Un iPhone 6s acheté n’aurait pas la même autonomie qu’un autre iPhone 6s acheté ! Les différences d’autonomie étant loin d’être négligeables et pouvaient atteindre plus de… 20% selon certains tests qu’on peut trouver sur YouTube. On peut donc aisément comprendre le mécontentement de certains possesseurs d’iPhone 6s. Mais si un bad buzz était à prévoir, le responsable de celui-ci est plus surprenant : C’est bien Samsung, disparu avec le Samsung Galaxy S6, qui est responsable des disparitions d’autonomie des iPhone 6s sortis le mois dernier. Ironique.

 

Problème de sous-traitants

Pour faire face aux fortes demandes d’iPhone 6s, Apple a dû sous-traiter la fabrication de ses processeurs à TSMC et à Samsung Electronic, fabricant de composants adossé à Samsung Mobile qui fabrique, entre autres, le Samsung Galaxy Note 5 qui débarque en France. Si les deux processeurs ont des caractéristiques identiques, ils ne sont pas “gravés” (comprendre fabriqués) à la même précision. Ainsi, le processeur TSMC est plus économe en énergie que celui de Samsung. Ironique, lorsqu’on sait que Samsung aime railler Apple et ses iPhone sur leurs batteries un poil trop faible. Le bad buzz grandissant, Apple a pris la parole – chose assez rare pour être notée – affirmant que les différences d’autonomie entre les deux “types” d’iPhone 6s ne devaient pas, à priori, dépasser les 2 ou 3% selon ses tests internes. Bien loin donc des 20% constatés par des tests “maison”. Samsung responsable du premier bad buzz de l’iPhone 6s ?

votre-autonomie-peut-varier-selon-le-processeur

La faute de Samsung ? Ou d’Apple ?

Samsung est en effet un des plus gros sous-traitants de la marque à la pomme et fabrique une des bonnes parties de ses micro-processeurs. Pas étonnant que sur quelques dizaines de millions de smartphones, des disparités d’autonomie soient remarquées. Ce n’est pas la première fois qu’Apple est confronté à de tels soucis “à cause” de ses sous-traitants : avec ses Mac, il n’est par rare qu’un disque dur d’un tel ait de moins bonnes performances qu’un disque dur de tel ou tel constructeur, et que, finalement, on joue un peu à la loterie en achetant un Mac à 2000€. Mais ses différences sont acceptables sur un Mac puisqu’elles ne vont pas changer fondamentalement l’utilisation de l’ordinateur. Sur l’iPhone 6s, cette différence touche une des caractéristiques essentielles et fondamentales du smartphone : qui ne s’est jamais plaint de la mauvaise autonomie de son smartphone ? Même si Apple déclare que les différences d’autonomie ne dépassent pas le 3%, nul doute que cela ne suffira pas pour faire taire les détracteurs de la pomme. Samsung n’améliorera pas l’autonomie de votre iPhone

meltystyle.fr

Aller en haut