Accueil / Tic & Telecoms / iPhone : pourquoi fermer les applis n’économise en rien la batterie

iPhone : pourquoi fermer les applis n’économise en rien la batterie

iPhone : pourquoi fermer les applis n’économise en rien la batterie

Apple vient de le confirmer, fermer manuellement les applications sur iPhone ne préserve pas l’autonomie de l’appareil.

C’est un geste que les utilisateurs d’iPhone connaissent bien. Un léger mouvement vers le haut pour fermer les applications ouvertes, qui aboutit même parfois à une petite sensation de satisfaction. Celle d’avoir fait le ménage et de donner un coup de pouce à son appareil. Malheureusement, cela est vain, et c’est l’homme à la tête d’iOS qui le dit.

Très peu d’applications en tâche de fond

Le site 9to5Mac s’est procuré un échange de mails entre un utilisateur d’iPhone et Craig Federighi, à la tête de l’OS d’Apple. Le second répondait à un message du premier – initialement destiné à Tim Cook – dans le but de savoir si fermer ses applications régulièrement via le mode multitâche était utile pour préserver la batterie. La réponse de Federighi a été aussi brève que claire : «non».

ios batterie

L’explication se trouve dans la manière dont iOS gère les différentes applications. Pour la grande majorité d’entre elles, le fait de ne plus être utilisée en premier plan aboutit à être automatiquement fermée par le système d’exploitation. Cependant, cette règle n’est pas pertinente dans tous les cas. Un utilisateur vivrait mal le fait que sa chanson s’interrompe dès qu’il verrouille son smartphone. Au fil des versions successives d’iOS, Apple a donc créé certaines exceptions.

iOS s’occupe de faire le ménage

Sur une page dédiée aux développeurs, on peut lire que les applications jouant du contenu audio, enregistrant du son, utilisant le GPS, la VoIP (comme Skype) ou encore effectuant régulièrement des téléchargements sont les seules à pouvoir rester activées en tâche de fond. Pour le reste, le cheminement est également décrit par Apple, sur une autre page.

ios batterie 1

Dès qu’une application n’est plus utilisée, elle passe par un stade intermédiaire (inactif), avant de passer en arrière plan, également très brièvement – à moins de faire partie des exceptions énoncées ci-dessus.

Elle passe ensuite par la case «suspension», où elle est mise en mémoire mais sans exécuter la moindre ligne de code. Elle ne consomme donc pas d’énergie mais n’aura pas à se relancer si l’utilisateur la sollicite. Lorsque la mémoire vive est un peu trop remplie, iOS «tue» l’application, qui se retrouve alors totalement désactivée.

En réalité, la fenêtre multitâche où l’on peut faire défiler les applications est moins un menu de gestion de l’énergie qu’une simple liste des derniers éléments ouverts. D’un point de vue technique, seul un bug justifie le fait de fermer une application. Pour certains, il faudra trouver désormais un autre rituel pour repartir avec sa dose de satisfaction !

Raphaël GRABLY
01net.com

Aller en haut