Accueil / Mines & Energies / Ivanhoe Mines s’apprête à injecter plus de 600 millions de dollars dans ses projets en Afrique

Ivanhoe Mines s’apprête à injecter plus de 600 millions de dollars dans ses projets en Afrique

Ivanhoe Mines s’apprête à injecter plus de 600 millions de dollars dans ses projets en Afrique

La compagnie listée sur TSX, Ivanhoe Mines, injectera bientôt plus de 800 millions de dollars canadiens (environ 609 millions $) dans ses projets miniers en Afrique du Sud et en RDC. L’objectif sera d’accélérer le développement de ses trois mines de classe mondiale Kipushi, Kamoa-Kakula, et Platreef.

La majeure partie des fonds (723 millions de dollars canadiens) viendra d’un placement privé à l’issue duquel la société chinoise CITIC Metals deviendra le plus grand actionnaire d’Ivanhoe.

Les dirigeants d’Ivanhoe Mines ont indiqué dimanche que le Chinois a terminé sa due diligence des actifs concernés et a obtenu une approbation en interne pour finaliser l’accord d’investissement annoncé en juin dernier.

Dans le même temps, la compagnie informe que son partenaire de coentreprise sur le projet Kamoa-Kakula, Zijin Mining, a exercé ses droits d’ «anti-dilution» existants, ce qui a permis de générer 78 millions de dollars canadiens supplémentaires.

En Afrique du Sud, le projet Platreef, géré par la filiale Ivanplats, porte sur le platine, le palladium, le nickel, le cuivre et l’or. La mine Kipushi, que rénove actuellement Ivanhoe Mines en RDC, porte sur le zinc, le cuivre, l’argent et le germanium. Quant à Kamoa-Kakula, elle est la quatrième plus grande découverte de cuivre au monde.

Louis-Nino Kansoun

agenceecofin

Aller en haut