Accueil / Mines & Energies / Jeu de chaises musicales au sein des filiales gabonaise et nigériane de Shell

Jeu de chaises musicales au sein des filiales gabonaise et nigériane de Shell

Jeu de chaises musicales au sein des filiales gabonaise et nigériane de Shell

Le week-end écoulé, Peter Costello a été nommé nouveau vice-président de l’exécutif de Shell pour le Gabon et le Nigéria. Il remplace ainsi Markus Droll, en poste depuis janvier depuis les trois dernières années.

L’objectif de cette nomination est, selon la compagnie, de poursuivre les efforts entrepris jusqu’à présent en améliorant les rendements dans ces pays qui constituent deux points d’encrages majeurs de la société sur le continent africain. C’est ce qu’a réitéré M. Costello en indiquant que les filiales du Gabon et du Nigéria sont des contributeurs majeurs de l’économie, non seulement par l’énergie qu’elles produisent et les revenus générés, mais aussi par leurs chaînes d’approvisionnement, le contenu local et leur investissement social. Il a ajouté avoir de grands espoirs pour ce qui concerne la poursuite du travail abattu par M. Droll en trois ans.

Pour le Gabon, le nouveau responsable envisage, selon des propos rapportés par Vanguard de «repositionner Shell et de tirer parti des nouvelles opportunités».

Au Nigéria, malgré sa présence marquée dans le processus d’extraction du pétrole, Shell reste une entreprise décriée suite au déversement, depuis plusieurs années, de plusieurs millions de tonnes de déchets dans la nature.

Olivier de Souza / agence ecofin

Aller en haut