Accueil / Développement / John Mahama fustige les programmes d’aide qui n’apportent rien aux petits agriculteurs

John Mahama fustige les programmes d’aide qui n’apportent rien aux petits agriculteurs

John Mahama fustige les programmes d’aide qui n’apportent rien aux petits agriculteurs

Le développement de l’agriculture au Ghana requiert des programmes qui bénéficient directement aux petits producteurs plutôt qu’aux technocrates. Cette opinion est l’un des points forts du message émis par le président ghanéen John Dramani Mahama à Rome ce 16 février, lors de l’ouverture de la 38ème session du conseil des gouverneurs du Fonds International de développement de l’agriculture (FIDA).

Le dirigeant a dénoncé des programmes dont l’essentiel du financement allait en acquisition de véhicules, consultations et autres séminaires. «Les technocrates des pays en voie de développement, et le personnel d’appui aux missions sont heureux de monter des programmes de ce genre parce qu’ils en sont les vrais bénéficiaires.» a-t-il martelé.

S’il indique que les ménages ruraux ont besoins d’un meilleur accès à la micro-finance, aux semences, améliorées, au matériel agricole, il balaie en revanche du revers de la main tout élément susceptible d’être superflu. «Ils n’ont pas besoin de séminaires, de consultations, de véhicules à quatre roues motrices et de rapports sans fin produits à la pelle qui ramassent la poussière sur les étagères» a-t-il affirmé.

John Dramani Mahama a également tenu à rappeler l’importance de transformer l’existence des quelques 500 millions de ménages ruraux qui produit-il 4/5ème de toute la nourriture consommée sur la planète. Le chef de l’Etat ghanéen a salué en outre l’action du FIDA dans son pays, indiquant que l’organisation y avait investi 82,7 millions de dollars à travers 17 projets et programmes depuis le début de son activité au Ghana en 1980.

Cette année, le conseil des gouverneurs du FIDA se tient sous le thème «Transformation rurale: la clé d’un développement durable».

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut