Accueil / Non classé / Jonathan Pitroipa : l’ombre après la lumière

Jonathan Pitroipa : l’ombre après la lumière

Jonathan Pitroipa : l’ombre après la lumière
Pitroipa_1Elu meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des nations en 2013, Jonathan Pitroipa peine à retrouver son véritable niveau cette saison. Avec zéro but en 23 apparitions, il est même sorti de l’effectif du Stade Rennais et devrait être amené à changer de club en fin de saison.
Jonathan Pitroipa ne manque pas de talent et l’a déjà prouvé. Il a étalé toute sa classe lors de la Coupe d’Afrique des nations 2013. La ligue 1 a également été éblouie par les qualités de l’international burkinabè, dès son arrivé dans le championnat français en 2011. Il a même mené Rennes en finale de coupe de la ligue en 2013.
Depuis, c’est beaucoup plus compliqué pour Jonathan Pitroipa. Et, si son talent n’est pas remis en cause, son irrégularité et son inefficacité sont pointées du doigt. En manque de confiance, ses statistiques personnelles ont dégringolé à tel point que le joueur formé à l’académie Planète champion de Ouagadougou a glissé peu à peu hors du onze type.
Si Pitroipa a bien enfilé le maillot rennais ce week-end, c’était avec l’équipe réserve qui évolue en CFA2, l’équivalent de la cinquième division. De retour d’une blessure à la rotule, l’international burkinabè a été jugé encore un peu juste pour retrouver les terrains de L1.
Après deux saisons étincelantes tant en club qu’en sélection, Jonathan Pitroipa marque le pas. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. « Le petit Christiano Ronaldo », comme le surnommait Paulo Duarte, avait inscrit 7 buts lors de ses premières saisons de ligue 1. En 2012/2013, il a même marqué 12 buts, toutes compétitions confondues.
Cette saison, il n’a toujours pas réussi à débloquer son compteur. Ses deux passes décisives ne suffisent pas à faire illusion. Avec zéro but inscrit en 23 apparitions, Jonathan Pitroipa est peu à peu sorti des plans de l’entraîneur rennais, Philippe Montanier.
Sa technique et ses qualités de percussion, n’ont pas disparu pour autant. Le club anglais de Premier-League, Stoke, voulait d’ailleurs le faire venir lors du mercato d’hiver, fin janvier. L’affaire a finalement capoté suite à quelques clauses du contrat qui ne satisfaisaient pas Pitroipa. Le stade Rennais a déjà remplacé numériquement le Burkinabè par le jeune espoir Paul-Georges Ntep. Son avenir ne semble donc plus s’inscrire en Bretagne, et des clubs turcs suivraient de près l’international burkinabè.
La fin de saison s’annonce compliquée pour le natif de Ouagadougou, mais comme le disait Frédéric Antonetti, son ancien entraîneur au Stade Rennais : « C’est un joueur capable de faire des choses que les autres ne peuvent pas faire. » Alors, pourquoi ne pas imaginer un retour tonitruant d’ici la fin de saison ?
Fiche de Jonathan Pitroipa, né le 12 avril 1986 à Ouagadougou :
2004-2008 : SC Fribourg (Allemagne)
2008-2011 : Hambourg SV (Allemagne)
Depuis 2011 : Stade rennais (France)
Clément Goutelle Correspondant echosdufaso à Saint-Etienne (France)
Aller en haut