Accueil / Portraits / Jong’Ena, la marque qui transmet l’art et le pouvoir de la séduction

Jong’Ena, la marque qui transmet l’art et le pouvoir de la séduction

Jong’Ena, la marque qui transmet l’art et le pouvoir de la séduction

Pleine de passion, de créativité et d’audace, Aïcha Rani Keita mène un combat singulier pour l’épanouissement de la femme. Comme arme de guerre, elle a créé Jong’Ena, une marque décomplexée et coquette qui vise l’épanouissement de la femme dans sa vie intime.

Jong’Ena c’est une start up qui incarne l’entrepreneuriat au féminin ! En Plus d’être une marque de cosmétiques, de soins et d’accessoires, Jong’Ena offre aux femmes et aux couples des conseils sur leur sexualité. Ce nom, inspiré du mot wolof « Djongue » qui signifie « l’art de la séduction » met en exergue l’essence de la marque, celui d’ « apporter du bonheur et de la complicité aux couples tout en éduquant, informant et autonomisant les femmes pour les guider dans la maximisation de leur potentiel » pour citer la fondatrice.

 

Jong’Ena, la marque qui transmet l’art et le pouvoir de la séduction

Titulaire d’un MBA

Après des études à la Business School de Lausanne sanctionnées par un MBA,  elle lance en 2011 Jong’Ena.   Une entreprise dédiée à  favoriser l’émancipation de la femme précisément dans la sphère intime. Fille de gynécologue, elle a hérité de son père non pas un château mais des connaissances sur la  santé sexuelle. A 18 ans, elle décroche la couronne de Miss Cote d’Ivoire puis celle de la  région de l’Afrique de l’ouest (Miss CEDEAO). Au cours de la durée de  son sacre, elle rencontre des femmes de diverses classes d’âge, classes sociales et sera marquée par l’histoire de chacune. «  A cause des nombreux tabous qui entourent la sexualité et l’intimité, les femmes ont peu d’informations sur la vie intime et beaucoup d’idées reçues qui entrainent des blocages, un manque de confiance en elle et des grandes difficultés dans la gestion de leur vie de couple » soutient-elle. « Certaines femmes pensent que le plaisir sexuel n’est réservé qu’aux hommes et elles subissent les relations sexuelles parfois dans la douleur ou s’infligent des pratiques néfastes pour leur santé uniquement dans le but de satisfaire leur conjoint, au détriment de leur propre santé. »

 

Jong’Ena

 Jong’Ena est une marque de produits cosmétiques et de soins créée pour favoriser l’épanouissement du couple en général et de la femme en particulier. Les produits Jong’Ena sont conçus et développés en France, essentiellement à partir d’essences africaines. « A travers ses produits sensuels à partager à deux, Jong’ena invite les partenaires à prendre soin l’un de l’autre, découvrir de nouvelles expériences en couple et briser la routine pour une vie intime exaltante. Jong’ena aide les femmes à développer leur confiance en elle et leur pouvoir d’attraction grâce à des produits sains qui prennent soin des zones fragiles de leurs corps» souligne Aïcha. En plus des produits cosmétiques et des soins, Jong’Ena est assorti d’un blog. Grâce à ce blog, les femmes peuvent trouver de conseils relatifs au bien-être, à la santé sexuelle, au développement personnel, qui leurs permettent de prendre soin d’elles et de leurs vies de couple.

 

Jong’Ena, la marque qui transmet l’art et le pouvoir de la séduction

Une certaine renommée

Jong’Ena s’est imposée en Cote d’ivoire et même au-delà. Elle bénéficie de fortes recommandations d’un grand nombre de clients satisfaits. A l’exemple d’une bloggeuse qui signe Miss Langue VIP sur Overblog  et qui écrit en parlant de Jong’Ena : « J’ai beaucoup apprécié collaborer avec cette jolie marque qui met en avant la féminité et permet à toutes femmes de se redécouvrir et d’explorer de nouveaux horizons dans leur vie quotidienne ».  Aïcha Rani Keita déclare en ce qui concerne les ventes: « Nous avons écoulé sur la dernière année (2015) environ 15.000 produits et avons pour ambition de doubler ce chiffre pour l’année à venir avec le lancement des réseaux de vente à domicile ». Aïcha Rani décrit son succès avec humour : « Certains de nos clients au bord de la séparation  nous ont également confié avoir réussi à sauver leur couple grâce à nos produits et conseils et nous avons contribué au boom démographique en Côte d’ivoire avec beaucoup de bébés Jong’ena depuis 4 ans. » Et elle ajoute: « Au niveau de la boutique également nous avons de plus en plus de femmes qui viennent sur recommandation de leur gynécologue et nous recevons même des couples en difficulté envoyés par des prêtres, ce qui témoigne quelque part de la démocratisation de notre concept et de son utilité, ce qui est très encourageant. » 

Le positionnement de cette marque est unique sur le marché grâce non seulement au subtil mélange de produits intimes et cosmétiques mais également à travers le suivi des femmes au quotidien qui est un véritable atout. Mais, la jeune entreprise Jong’Ena doit faire face à de nombreuses difficultés. Notamment les taxes douanières élevées, les difficultés à s’imposer dans le cadre du réseau de distribution classique. Elle doit aussi affronter une forte concurrence  du secteur informel. D’où l’idée de créer son propre réseau de distribution adapté aux spécificités locales et qui lui permettrait de toucher directement la clientèle. C’est précisément dans cette optique, qu’Aïcha Rani ambitionne de développer Jong’Ena « à travers le lancement du réseaux de vente à domicile dans plusieurs pays africains et à moyen terme sur d’autres marchés à fort potentiel comme les Etats Unis. »
forbesafrique

 

Aller en haut