Accueil / Bourse / Journée noire en perspective sur les marchés

Journée noire en perspective sur les marchés

Journée noire en perspective sur les marchés

La perspective de l’élection de Donald Trump fait plonger les Bourses asiatiques, le dollar et le pétrole. Tokyo a clôturé en baisse de 5,36%. L’or, traditionnelle valeur-refuge, s’envole.

Affolement sur les marchés financiers. Les premiers résultats de l’élection présidentielle américaine , qui donnent Donald Trump nettement en tête , pèsent très lourdement sur les différentes places. Aux Etats-Unis, malgré une clôture de Wall Street en hausse mardi, les contrats à terme accélèrent leur chute, à environ -5%.

Même tendance en Asie. Après une ouverture en hausse de 0,64%, la place de Tokyo a clôturé sur une chute de 5,36%, à 16.242,45 points. Le ministère japonais des Finances et l’Agence des services financiers de la Banque du Japon vont tenir une réunion d’urgence pour examiner la situation qui se dessine. A Hong Kong et sur la place indienne, la chute est également à l’oeuvre.

Les places européennes devraient ouvrir en forte baisse. Le courtier IG anticipe -4% à Paris, Francfort et Londres.

Le peso à son plus bas historique

Mêmes craintes du côté des marchés des changes. Le yen et l’euro s’envolent face au dollar. Le billet vert montait à 105,47 yens avant de décrocher à 101,46 yens. Idem face à l’euro qui grimpait à 1,1222 dollar, contre 1,0989 dollar auparavant.

Le peso mexicain également, qui chute de quelque 13%, atteignant son plus bas historique, au-dessous de 20 pesos pour un dollar. « L’élection est cruciale non seulement pour le peso mexicain, mais pour le Mexique », a commenté pour l’agence Bloomberg Juan Carlos Rodado, spécialiste de l’Amérique latine chez Natixis à New York. « Ce scrutin pourrait déterminer l’avenir des échanges entre les deux pays et remettre en question 20 ans d’intégration économique. »

L’or, valeur-refuge

A l’inverse, l’or s’envole. Valant 1.268,30 dollars en début de matinée, l’once atteint 1.337 dollars vers 6h45 heure française. Les investisseurs se précipitaient aussi sur le marché de la dette : le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans recule à 1,729%, contre 1,867% quelques heures auparavant.

Le pétrole suit, lui, une tendance baissière. Le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en décembre, reculait de 1,67 dollar à 43,31 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en janvier, cédait 1,46 dollar à 44,58 dollars. Jeffrey Halley, analyste chez OANDA, estime que « les cours risquent d’être très fluctuants aujourd’hui car les marchés semblent très instables du fait des signaux contraires des premiers résultats de l’élection ».

lesechos

Aller en haut